Le directeur sportif du PSG Leonardo le 25 novembre 2019 au stade Santiago-Bernabeu de Madrid
/ © 2020 AFP

“On ne joue pas à la vie, à la mort contre le Borussia”: à 9 jours du 8e de finale aller de Ligue des champions à Dortmund, le directeur sportif du Paris SG, Leonardo, a cherché dimanche à éloigner le spectre d’une possible nouvelle élimination précoce sur la scène européenne.

“Si on perd, on essaiera l’année prochaine”, a dit le directeur sportif du Paris SG au micro de Canal+ après la victoire 4-2 contre Lyon en clôture de la 24e journée de Ligue 1, alors que le club de la capitale reste sur trois éliminations en 8e de finale de la plus prestigieuse compétition européenne.

L’ancien coach du Milan AC et de l’Inter Milan a déploré la “négativité” qu’il ressent “autour de l’équipe”. “On doit sortir de ça. Ce n’est pas interdit d’être contents de ce qu’on a”, a-t-il ajouté, en rappelant que le club est leader en L1 avec 12 points d’avance sur Marseille et qu’il avait réussi un parcours presque parfait en phase de poules de la C1 (5 victoires, 1 nul).

Fin du mercato estival, tirage des huitièmes, rumeurs de départ de Cavani, volonté de Mbappé de participer aux JO: Leonardo a distillé ses interventions médiatiques au compte-goutte cette saison et n’a parlé qu’à l’approche d’échéances importantes.

Et le huitième de finale à venir en est une pour le Paris SG, éliminé à ce stade de la compétition lors des trois dernières saisons en Ligue des champions.

L’incroyable “remontada” infligée par Barcelone en 2017 (victoire parisienne 4-0 à l’aller, défaite 6-1 au retour) et le “comeback” de Manchester United en 2019 (victoire parisienne 2-0 à l’aller, défaite 3-1 au retour) sont dans toutes les têtes avant la confrontation contre Dortmund, qui s’est renforcé cet hiver avec le recrutement du prodige norvégien Erling Haaland.

Les Parisiens, eux, ménagent leur crack Neymar, privé sur blessure du 8e de finale retour 2018 et des deux matches contre Manchester l’an dernier. Il était en tribune dimanche à cause d’une blessure aux côtes, mais devrait pouvoir rejouer avant le déplacement en Allemagne.

“On doit sortir de cette situation de +Si on perd, on est mort+”, a également dit Leonardo.

Le Brésilien en a profité pour vanter les qualités de son effectif, “une équipe formidable”. Neymar ? “Un joueur extraordinaire”. Mbappé ? “Une personne adorable et un joueur fantastique”. Keylor Navas: “Un gardien qui a gagné trois Ligues des champions”.

Le PSG jouera le 8e de finale aller le 18 février à Dortmund et le retour le 11 mars à Paris. Il n’a plus joué les quarts de finale de la C1 depuis la saison 2015-2016.