Roberto Martinez avant le match de la Belgique contre Saint-Marin à Bruxelles, le 10 octobre 2019
/ © 2019 AFP

Le sélectionneur de la Belgique Roberto Martinez, lié aux Diables Rouges jusqu’en 2020, veut être fixé “avant juin” et le début de l’Euro sur une éventuelle prolongation de son contrat, a-t-il déclaré dans une interview à un quotidien flamand.

“Pour moi, on doit être en mesure de communiquer sur mon avenir avant juin. Je ne veux aucune distraction pendant la compétition”, a indiqué l’Espagnol dans un entretien au journal Het Laatste Nieuws paru jeudi.

Sélectionneur des Diables Rouges depuis août 2016, Martinez s’est décrit comme un technicien “jusqu’ici très bon marché”.

Mais les conditions financières d’un éventuel nouveau contrat “seront un facteur, car je comparerai” la proposition avec d’autres offres, a averti l’entraîneur de 46 ans.

“Je veux d’abord attendre le tirage au sort et mettre au point la préparation” pour l’Euro-2020. “Ensuite, nous pourrons rapidement nous mettre autour de la table”, a-t-il indiqué.

Prolongé une première fois juste avant le Mondial-2018, où les Belges ont réalisé la meilleure performance de leur histoire en terminant troisièmes, Martinez a conduit les Diables Rouges à la 1re place de leur groupe de qualification pour l’Euro-2020.

La Belgique a terminé sa campagne avec le maximum de points, là aussi un nouveau record pour la sélection du plat pays.

Déjà assurée de figurer dans une poule comprenant la Russie et le Danemark à l’Euro-2020, elle envisage, selon son entraîneur, d’affronter un pays au profil similaire début juin.

“J’aimerais beaucoup simuler les matches à Saint-Pétersbourg et Copenhague”, a confié Martinez à Het Laatste Nieuws. “D’où notre intention de partir le 1er ou le 2 juin pour une petite semaine à l’étranger, afin d’y jouer deux matches. La Norvège serait un sérieux test sportif”.