Les joueurs du PSG heureux au Parc des Princes après leur facile et large victoire contre l’OM, le 27 octobre 2019
/ © 2019 AFP

En glissant quatre buts Ă  l’OM, le PSG a dĂ©sormais une avance de huit points en tĂŞte de la Ligue 1 sur son dauphin Nantes, après la 11e journĂ©e dimanche.

Le choc attendu entre les deux rivaux a tourné court en faveur, une nouvelle fois, du PSG (4-0). Deux buts de Mauro Icardi (10e, 26e) et deux de Kylian Mbappé (32e, 44e) ont glacé tout espoir marseillais dès le premier acte.

Cette victoire porte donc Ă  huit points l’avance du leader et champion en titre sur le 2e nantais, dĂ©fait vendredi par Monaco (1-0). Plus impressionnant encore est l’Ă©cart entre les Parisiens et les concurrents rĂ©putĂ©s ĂŞtre les plus sĂ©rieux pour les contester: le PSG a onze points d’avance sur Marseille (7e), douze sur Monaco (11e) et quatorze sur Lyon (13e).

Seul Lille est bien placĂ© parmi les principaux outsiders, Ă  la 3e place, mais accuse dĂ©jĂ  neuf points de retard sur l’archi-favori du championnat.

Après cette nouvelle victoire, le PSG est toujours invaincu depuis 2011 contre son grand rival olympien. En huit ans, Paris a gagné 13 fois en 16 matches, concédant à trois reprises le match nul contre Marseille.

Dans l’histoire des classiques PSG-OM, cette victoire Ă©gale le record du plus grand Ă©cart de buts dans un match entre les deux ennemis. Un record rĂ©alisĂ© Ă  deux reprises par le PSG, en 1978 Ă  domicile et Ă  l’extĂ©rieur en 2017 Ă  chaque fois sur le score de 5-1 et Ă  une reprise par l’OM, en 1986, sur le score cette fois de 4-0 au VĂ©lodrome.

Avec le trio d’attaque formĂ© d’Angel Di Maria, auteur de deux passes dĂ©cisives, de MbappĂ© et Icardi, les Parisiens ont Ă©touffĂ© dès les premiers instants des Marseillais dĂ©sunis, Ă©tourdis et maladroits.

De quoi lever le pied dans une deuxième période sans buts, qui aura surtout permis de revoir Edinson Cavani sur une pelouse, absent depuis sa blessure à la hanche contre Toulouse le 25 août (4-0).

. Saint-Etienne stoppé, Rennes soulagé

Après respectivement un match nul et une dĂ©faite en Ligue Europa jeudi, Saint-Etienne et Rennes ont vĂ©cu un dimanche de Ligue 1 animĂ©: les Verts ont Ă©tĂ© stoppĂ©s par Amiens (2-2), les Bretons s’en sont sortis devant Toulouse (3-2). Et tous deux sont Ă  trois points du podium.

Si Claude Puel reste invaincu depuis son arrivĂ©e (2 victoires, 2 nuls), ce nul contre Amiens, devant deux tribunes vides Ă  cause d’une sanction de la Commission de discipline de la Ligue, montre que tous les maux ne sont pas soignĂ©s.

Car les StĂ©phanois (12e) maĂ®trisaient la rencontre, avec notamment le premier but cette saison de Wahbi Khazri, si efficace la saison dernière, avant d’encaisser deux buts.

Le Stade rennais aussi a menĂ© de deux buts avant d’ĂŞtre rejoint Ă  2-2 par Toulouse. Mais contrairement aux Verts, les Rennais ont su trouver un ultime souffle, un but du tout jeune Yan Gboho (90e+1), pour le dĂ©livrer d’un match qui avait tout pour le piĂ©ger. Et mettre fin Ă  une sĂ©rie de dix matches sans victoire, qui courait depuis le 25 aoĂ»t.