Le championnat turc reprend après trois mois de suspension

Les joueurs de Fenerbahçe lors du match de Super League turque face à Galatasaray, à Istanbul, le 23 février 2020
/ © 2020 AFP

Le championnat de football turc a officiellement repris vendredi avec deux rencontres à huis clos, après presque trois mois de suspension en raison de la pandémie de nouveau coronavirus.

Au menu pour les supporters turcs affamés de football, un match à Istanbul entre Fenerbahçe et Kayserispor qui a débuté à 18H00 GMT et une rencontre dans l’ouest de la Turquie où Göztepe recevait au même moment Trabzonspor, l’actuel leader du championnat.

A Istanbul, aucun supporter n’était visible aux abords du stade de Fenerbahçe, ni dans les bars voisins, d’habitude bondés les soirs de match, selon des journalistes de l’AFP.

La Fédération turque de football (TFF) avait annoncé la suspension du championnat, à la 26ème journée, le 19 mars, au moment où l’épidémie de nouveau coronavirus prenait de l’ampleur dans le monde.

Pour la reprise, les autorités ont imposé une série de mesures: prise de la température de toutes les personnes entrant dans le stade, joueurs remplaçants répartis entre le banc et les gradins vides ou encore ballons régulièrement désinfectés.

Si la reprise se fait à huis clos, la TFF n’a pas exclu d’autoriser les supporters à revenir au stade dans les prochaines semaines, “si la situation s’améliore”.

Selon le plan provisoire de la TFF, le championnat devrait se terminer le 26 juillet. Au total, il reste 72 rencontres en championnat, plus trois en coupe.

Le championnat turc devrait cette année encore donner lieu à une course au titre haletante, quatre petits points séparant l’actuel quatrième du leader provisoire.

Le monde du football turc n’a pas été épargné par la pandémie. Le charismatique entraîneur de Galatasaray Fatih Terim et l’ancien gardien international Rüstü Reçber, héros du Mondial-2002, ont été hospitalisés en mars après avoir contracté le Covid-19.

Le mois dernier, le Besiktas Istanbul avait annoncé que son président et plusieurs autres membres du club avaient été testés positifs.

La Turquie a officiellement enregistré quelque 175.000 cas et 4.800 décès liés à la pandémie.