Neymar blessé à la cuisse gauche avec le Brésil lors du match amical contre le Niogeria disputé à Singapour, le 13 octobre 2019
/ © 2019 AFP

Même à des milliers de kilomètres de Paris, Neymar a de nouveau donné des sueurs froides au Paris SG en sortant sur blessure lors d’un match nul (1-1) du Brésil contre le Nigeria, dimanche, à Singapour.

À la huitième minute de jeu, le joueur de 27 ans, qui a manqué le début de saison et une partie des deux dernières sur blessures, a porté la main à la cuisse gauche peu après une accélération. Il est resté ensuite sur le terrain, mais a fini par être remplacé cinq minutes plus tard par Philippe Coutinho.

Sur le banc, l’équipe médicale de la Seleçao a posé une poche de glace à l’arrière de la cuisse de l’attaquant, qui jouait son 101e match pour le Brésil.

“Les premières 24 heures seront fondamentales pour comprendre ce qu’il s’est passé, s’il s’agit d’une fatigue musculaire ou bien d’un type de blessure dont nous devons nous occuper”, a indiqué Rodrigo Lasmar, médecin de la fédération brésilienne, au micro de SporTV.

Retour compromis en C1 ?

Le sélectionneur Tite a assuré que Neymar “n’avait pas de problème musculaire avant le match”.

Cette blessure pourrait compromettre son retour en Ligue des champions avec le PSG sur la pelouse du Club Bruges, le 22 octobre.

L’attaquant de 27 ans s’était déjà blessé à la cheville avec la Seleçao le 5 juin, lors d’un match amical contre le Qatar. Cette blessure l’avait privé de la Copa América, que le Brésil a remporté à domicile, en juillet.

Si Paris s’inquiète pour sa vedette, la Seleçao a aussi du souci à se faire.

Elle vient d’enchaîner un quatrième match sans victoire, après des résultats décevants contre la Colombie (2-2) et le Pérou (défaite 1-0) en septembre et un autre nul 1-1 contre le Sénégal, jeudi, également à Singapour.

C’était le 101e match de Neymar sous le maillot de la Seleçao et l’attaquant star, aligné sur l’aile gauche, est resté muet.

Contre le Nigeria, “Ney” a débuté le match dans l’axe, comme avec le PSG de Thomas Tuchel, le jeune Everton évoluant sur l’aile gauche, et reléguant Philippe Coutinho sur le banc.

Mais la star du PSG a à peine eu le temps de montrer son talent sur le terrain.

Avant même que Neymar ne se blesse, le Nigeria avait déjà fait une grosse frayeur au gardien brésilien Ederson, qui a dû se détendre de tout son long sur une frappe du gauche du Lillois Osimhen (5e).

Le Brésil a réagi avec une tête du Citizen Gabriel Jesus détournée in-extremis par le portier Francis Uzoho (27e), mais ce sont bien les “Super Eagles” qui ont ouvert le score.

Après un bon centre d’un Osimhen très en jambes, Simon a décalé Aribo, qui s’est offert un petit festival dans la surface au milieu de trois Brésiliens avant de crucifier Ederson (34e).

Le Brésil est revenu avec de meilleures intentions après la pause et l’égalisation ne s’est pas fait attendre, avec un Casemiro bien placé pour reprendre une tête de Marquinhos qui s’était écrasée sur la transversale.

Casemiro a bien failli inscrire le doublé sur corner, avec une autre tête repoussée par la barre (16e).

Jesus (72e) et Coutinho (85e) ont également eu des occasions d’offrir au Brésil sa première victoire depuis la Copa América, mais le Nigeria a tenu bon.