La perspective d’un rachat saoudien de Newcastle resurgit

Le propriétaire de Newcastle United, Mike Ashley, et le directeur du club, Lee Charnley, lors d’un match de Coupe d’Angleterre à Oxford, le 4 février 2020
/ © 2020 AFP

Des documents soumis au registre commercial britannique et dévoilés mardi font resurgir la perspective d’un possible rachat du club de Premier League Newcastle avec des fonds saoudiens.

Le groupe PCP Capital Partners, de la femme d’affaires britannique Amanda Staveley connue pour ses liens avec le Moyen-Orient, a été autorisé à entrer à nouveau en négociations avec le propriétaire du club Mike Ashley, selon les documents soumis la semaine dernière au registre commercial britannique (Companies House).

Ce groupe avait échoué en 2017 à racheter le club à son propriétaire controversé dans un feuilleton largement commenté dans les médias.

En janvier, les médias britanniques avaient évoqué des tractations entre l’homme d’affaires et PCP au sujet d’une vente du club pour 340 millions de livres (environ 390 millions d’euros), dont la majeure partie aurait dû être avancée par un fonds d’investissement de la monarchie pétrolière.

La monarchie saoudienne, dont l’économie est ultra-dépendante du pétrole, mène depuis plusieurs années une offensive économique pour devenir un acteur de poids dans le sport, une initiative critiquée par les défenseurs des droits humains pour qui le royaume se sert du sport pour blanchir son image.

L’Arabie saoudite a ainsi organisé récemment le rallye Dakar, le combat de boxe pour le titre mondial entre Anthony Joshua et Andy Ruiz et plusieurs matches de football.