Michel Platini, alors prĂ©sident de l’UEFA, lors d’une confĂ©rence de presse le 28 mai 2015
/ © 2019 AFP

La Fifa va saisir la justice suisse pour obtenir le remboursement de 2 millions de francs suisses (1,84 M EUR) versĂ©s de façon “indue” par l’ex-prĂ©sident de l’instance Sepp Blatter Ă  Michel Platini, selon un document de la Fifa consultĂ© mercredi par l’AFP.

Ce versement avait valu à MM. Blatter et Platini une suspension respectivement de six et quatre ans de toute activité liée au football.

La suspension de l’ancien capitaine des Bleus s’est achevĂ©e en octobre.

M. Platini, joint au tĂ©lĂ©phone par l’AFP, n’a pas souhaitĂ© rĂ©agir.

Pour ce paiement considĂ©rĂ© comme “dĂ©loyal”, la justice suisse avait ouvert en septembre 2015 une procĂ©dure pĂ©nale visant M. Blatter, Ă  l’origine de ce paiement en 2011 Ă  M. Platini, sans contrat Ă©crit, pour un travail de conseiller achevĂ© en 2002.

Selon une rĂ©solution prise par la commission de gouvernance de la Fifa, et consultĂ©e par l’AFP, l’instance va saisir la justice suisse “pour obtenir le remboursement de l’argent versĂ© de façon illĂ©gale par l’ancien prĂ©sident de la Fifa Ă  l’ex-vice prĂ©sident de la Fifa”.

La Fifa a jusqu’au 31 dĂ©cembre 2019 pour se tourner vers la justice.

L’action en justice est dirigĂ©e solidairement contre M. Blatter et contre M. Platini et vise Ă  rĂ©cupĂ©rer la somme de 2 M CHF “assortie des intĂ©rĂŞts” mais Ă©galement les amendes auxquelles les deux anciens dirigeants ont Ă©tĂ© condamnĂ©s ainsi que les frais de procĂ©dure, qu’ils n’ont, selon le document, jamais payĂ©s.

Depuis l’ouverture de la procĂ©dure pĂ©nale en Suisse, en septembre 2015, M. Blatter affirme n’avoir Ă©tĂ© entendu “qu’une seule fois” par la justice et n’a depuis lors “plus de nouvelles”.

L’ancien prĂ©sident a toujours soutenu que ce paiement avait Ă©tĂ© “validĂ©” par les commissions compĂ©tentes de la Fifa, dont la commission des finances.

M. Platini s’est lui toujours dĂ©fendu de tout acte illĂ©gal. Depuis la fin de sa suspension, qui l’a empĂŞchĂ© de briguer la succession de M. Blatter Ă  la tĂŞte de la Fifa, il laisse entendre qu’il veut dĂ©sormais revenir dans le monde du football.