La Côte d’Ivoire contre la France, “c’est un peu notre Coupe du monde à nous”, dit Aurier

Le cpaitaine de la Côte d’Ivoire Serge Aurier en conférence de presse de veille de match au stade Vélodrome, le 24 mars 2022
/ © 2022 AFP

Pour la Côte d’Ivoire, non qualifiée au Mondial-2022, affronter les champions du monde français, vendredi (21h15) en amical à Marseille, “c’est un peu notre Coupe du monde à nous”, a déclaré jeudi le défenseur ivoirien Serge Aurier.

“C’est des matches que tout footballeur aime jouer, de haut niveau, avec des joueurs qu’on connait tous. Après la non-qualification, c’est un peu notre Coupe du monde à nous”, a affirmé le capitaine des “Eléphants” ivoiriens.

Pour le joueur de Villarreal, “il n’y a pas besoin de motiver un joueur professionnel pour ce genre de match”. “Ceux qui arrivent auront des grands yeux” mais ça ne doit pas être “un match à pression, au contraire, il faut les rassurer et prendre du plaisir”, a dit l’ancien joueur du Paris SG et de Tottenham.

Pour les deux rencontres à venir, contre la France puis l’Angleterre mardi, le sélectionneur Patrice Beaumelle dispose d’un groupe “au complet” de 25 joueurs.

Ces affiches, au Vélodrome et à Wembley, “je les vois comme une clôture des deux années passées et comme une ouverture vers le futur”, avec l’ambition de montrer que “le football ivoirien fait honneur à ces rendez-vous”, a dit le Français, en fin de contrat le mois prochain.

La France est “une équipe redoutable”, quand “elle est face au jeu et prend de la vitesse, le talent fait la différence. C’est peut-être ce qui se fait de mieux au monde dans les aspects offensifs, donc il faudra être prudent”, a-t-il relevé.

“Il y aura quelques absents, notamment Karim Benzema, mais la France a de telles réserves que si ce n’est pas l’un, c’est l’autre”, a poursuivi le sélectionneur né à Arles, non loin de Marseille.

La défense de la Côte d’Ivoire devra notamment se méfier de Kylian Mbappé. “Il n’y a aucun débat, c’est le ou l’un des meilleurs joueurs au monde”, a répondu Aurier. L’attaquant du PSG est “sur deux ou trois saisons énormes. Il est en progression. Même avec un Paris en difficulté, il sort son épingle du jeu. il veut toujours aller le plus haut possible”, a relevé le latéral droit.

Les Ivoiriens restent sur une Coupe d’Afrique des nations décevante, où ils ont été éliminés dès les huitièmes de finales par l’Egypte (0-0, 4-5 aux t.a.b) en janvier, malgré un effectif comprenant Éric Bailly, Sébastien Haller, Wilfried Zaha ou encore Nicolas Pépé.