L2: Troyes a la montée dans le viseur

Troyes aux portes de la Ligue 1
/ © 2021 AFP

Troyes est aux portes de la Ligue 1: si l’Estac l’emporte chez le dernier Châteauroux samedi et que Clermont, 2e, ne gagne pas lundi à Grenoble (4e), seule équipe de Ligue 2 invaincue à domicile, les Aubois retrouveront l’élite après la 36e journée.

Avec 5 points d’avance sur Clermont avant le week-end, le leader a de la marge: une victoire associée à un nul ou une défaite des Auvergnats laisserait un écart de 7 ou 8 points en faveur de Troyes, insurmontable à deux journées de la fin.

Et seul Toulouse, 3e mais avec deux matches de retard et 9 points de moins que l’Estac, pourrait alors souffler la 1re place aux Troyens. Il faudra néanmoins que le TFC négocie bien ses cinq dernières rencontres, à commencer par celle qu’il dispute dans la capitale contre le Paris FC samedi.

Clermont, lui, reste encore en course pour décrocher l’un des deux billets directement synonymes de montée dans l’élite, mais le club auvergnat n’a plus son destin en main et devra compter sur les faux-pas des Toulousains ou des Aubois, sans quoi il pourrait devoir se résoudre aux barrages.

Le club de l’Aube reste le grand favori de la fin de saison, d’autant plus qu’il se rend à Châteauroux, lanterne rouge qui se sait déjà reléguée: sur le papier, la tâche apparaît aisée pour les joueurs de Laurent Batlles.

Cependant, méfiance: les hommes de Marco Simone n’ont plus rien à perdre et jouent plus libérés, comme lundi dernier en match décalé de la 34e journée à Clermont, où ils se sont inclinés 2-1 mais auraient largement mérité au moins le nul au vu du nombre d’occasions qu’ils se sont créées.

Clermont et Toulouse, les deux poursuivants de Troyes, jouent également à l’extérieur. Mais le déplacement des Auvergnats dans l’Isère semble beaucoup plus périlleux que celui du TFC dans la capitale contre le PFC.

En cas de victoire, Grenoble se rapprochera de la 2e place de son adversaire d’un soir et, à défaut de celui plus hypothétique de montée directe, pourra caresser de plus près le rêve d’une 3e place qui lui éviterait les pré-barrages.

Une statistique plaide en faveur des hommes de Philippe Hinschberger: Grenoble est la seule équipe de L2 cette saison à n’avoir jamais perdu à domicile.

Ce qui n’est pas le cas du Paris FC, qui a déjà perdu trois matches au Stade Charléty, dont le dernier que les joueurs de René Girard y ont disputés, face à Clermont.

A l’autre bout du classement, Chambly (19e et relégable) sera condamné à vaincre au Havre s’il veut garder le contact, voire se rapprocher, des équipes qui le précèdent de cinq longueurs, Caen et Dunkerque, et ainsi conserver l’espoir de sauver sa place en Ligue 2.

Une victoire au Havre n’est pas de l’ordre du phantasme puisque les Havrais ont l’avant-dernier bilan de la Ligue à domicile, et se sont imposés que trois fois en 16 matches au Stade Océane.

Programme de la 36e journée de Ligue 2:

Samedi

(15h00) Paris FCToulouse

(20h00) PauAC Ajaccio

NancyValenciennes

Le HavreChambly

AmiensGuingamp

CaenAuxerre

ChâteaurouxTroyes

DunkerqueSochaux

NiortRodez

Lundi

(20h45) GrenobleClermont

./bds/chc/ama/fs