L2: Toulouse se sépare de son entraîneur Patrice Garande

L’entraîneur de Toulouse, Patrice Garande, lors du match de barrages L1/L2 à domicile contre Nantes, le 27 mai 2021
/ © 2021 AFP

Le Toulouse FC, qui a échoué à remonter immédiatement en Ligue 1, son objectif annoncé, a décidé de se séparer de son entraîneur Patrice Garande un an avant la fin de son contrat, a annoncé mercredi le club.

“Le Toulouse Football Club a informé Patrice Garande de sa décision de mettre un terme à leur collaboration à dater d’aujourd’hui”, a-t-il indiqué dans un bref communiqué.

Arrivé en juin 2020 avec la mission de faire remonter immédiatement le TFC en Ligue 1, Garande n’aura pas survécu plus de trois jours à l’échec du club haut-garonnais en barrage d’accession face à Nantes (1-2, 1-0), qui laisse le club en Ligue 2.

Le technicien de 60 ans avait rappelé dimanche soir, à l’issue du match retour à Nantes, qu’il “lui restait un an de contrat”, avait de préciser qu’il n’était pas maître de la décision.

Le fond d’investissement américain RedBird Capital Partners, propriétaire du club, et Damien Comolli, le président, l’ont prise pour lui.

“Moins de 72 heures après notre dernier match de la saison à Nantes, les propriétaires du TFC et mon président ont décidé de mettre un terme à notre collaboration. C’est ainsi, c’est la vie, c’est le foot…”, a réagi Garande dans un message publié en soirée sur son compte Twitter.

L’ancien entraîneur de Caen, qu’il était parvenu à hisser dans l’élite en 2014, n’est pas parvenu à le faire avec Toulouse, troisième de Ligue 2 derrière Troyes et Clermont malgré le plus gros budget et la meilleure attaque du championnat (71 buts en 38 matches).

“J’ai oeuvré chaque jour pour bâtir une équipe qui leur ressemble, une équipe qui joue, qui va vers l’avant, qui marque des buts, une équipe qui puisse vous rendre fiers”, a-t-il écrit à destination des supporters toulousains. “Bien sûr, nous ne sommes pas montés, vous êtes déçus, mais sachez que je le suis tout autant”.

Toulouse n’a pas communiqué l’identité de son successeur, mais selon une source proche du club, David Guion, ancien entraîneur de Reims, et Thierry Laurey, qui vient de quitter Strasbourg, font partie des pistes activées.

Selon cette même source, Jocelyn Gourvennec, libre, ou l’ancien milieu de terrain toulousain Laurent Batlles, qui vient de faire monter Troyes en Ligue 1, sont également des hypothèses étudiées par le TFC, lequel devrait communiquer rapidement l’identité de l’heureux élu.