L2: Le Havre s’offre le derby normand et un peu d’air

Le Havre s’offre le derby normand et un peu d’air
/ © 2021 AFP

Le Havre s’est imposé à Caen 2-0 lors du derby normand, lundi en match décalé de la 29e journée de Ligue 2, et a fait une bonne opération en vue du maintien en faisant un bond à la 9e place.

Avant cette rencontre, les deux formations n’étaient qu’à six points de la place de barragiste et restaient chacune sur deux revers consécutifs. De quoi ajouter un peu plus d’enjeu et de tension à cette confrontation régionale.

Le HAC, pourtant pire attaque de L2 avec Amiens avant la rencontre, a ouvert les hostilités au stade Michel-d’Ornano dès la 5e minute. Parfaitement servi par Jean-Pascal Fontaine, Nabil Alioui a repris la balle au second poteau (1-0).

Les Caennais ont répondu par une frappe de Yoann Court, repoussée par Mathieu Gorgelin (18e). Court a eu une autre balle d’égalisation, mais, gêné par Yacouba Coulibaly, son tir a heurté sa propre main avant de passer à côté de la cage caennaise (25e).

Bousculés par la réaction des hommes de Pascal Dupraz, les Havrais ont alors perdu leur buteur Alioui, touché au genou droit dans un duel et contraint de sortir dès la 36e minute.

Juste avant la pause, les joueurs de Paul Le Guen ont néanmoins failli doubler la mise. Après une frappe puissante de Romain Basque, difficilement détournée par Rémy Riou, le ballon est revenu sur Nolan MBemba dont la reprise a fini sur la transversale (44e). Mais le Havrais était hors-jeu.

Déjà décisif en première période, Gorgelin s’est encore interposé sur un coup franc de Court (47e). Son homologue Riou s’est distingué sur une frappe d’Elies Mahmoud à l’issue d’un contre havrais (52e).

Le HAC a fini par aggraver le score après une erreur de Steeve Yago dont a profité Alexandre Bonnet pour tromper Riou dans un angle très fermé (2-0, 70e).

Grâce à succès logique Le Havre a désormais neuf longueurs d’avance sur le barragiste Pau.

Avec cette troisième défaite de rang, le Stade Malherbe est lui désormais 14e et toujours à proximité de la zone rouge.

Le président caennais Olivier Pickeu a rassemblé les joueurs et l’encadrement dans le rond central à l’issue du match. “On va rester très solides, très solidaires. supporter les critiques. J’ai senti un groupe très déçu. Mais tout le monde veut rester solidaire”, a ensuite déclaré le dirigeant au micro de beIN Sports.