L2: Clermont valide sa montée, Chambly relégué, Caen se sauve in extremis

La joie de l’attaquant guinéen de Clermont, Mohamed Bayo, après avoir marqué contre Sochaux, lors de leur match de L2, le 8 mai 2021 au stade Gabriel-Montpied à Clermont-FerrandAhmet Schaefer, avant le match de L2 contre Sochaux, le 8 mai 2021 au stade Gabriel Montpied à Clermont-Ferrand
Par Antoine MAIGNAN / © 2021 AFP

Clermont accompagnera Troyes en Ligue 1 la saison prochaine, malgré sa défaite dimanche lors de la dernière journée à Caen (2-1), qui permet aux Normands de se sauver in extremis et envoie Chambly, battu chez le Paris FC (3-0), en National 1 et Niort (18e) en barrages.

Les Auvergnats étaient quasiment assurés d’être promus dans l’élite pour la première fois de leur histoire, encore fallait-il valider leur montée et ils l’ont fait sur la pelouse de Caen, gardant deux points d’avance sur Toulouse (3e), tenu en échec à Dunkerque (3-3) et condamné à une frustrante troisième place.

Un an après leur descente de L1, les Haut-Garonnais n’ont toutefois pas abandonné toute chance de retrouver l’élite, mais il faudra pour cela remporter un match de play-offs, puis vaincre le 18e de L1 lors de barrages aller-retour fin mai.

Dans le bas du classement, c’est Chambly qui accompagnera Châteauroux en troisième division la saison prochaine. Les joueurs de l’Oise, longtemps largués dans les tréfonds du classement avant de se reprendre et de croire au maintien, ont flanché sur la pelouse du Paris FC (3-0), qui valide lui sa place pour les play-offs avec un 5e rang final.

Et c’est donc finalement Niort qui termine à la 18e place et affrontera l’équipe de Villefranche, 3e de National 1, lors de barrages aller-retour prévus les 19 et 22 mai… Les Chamois, battus 2-0 à domicile par Guingamp, font l’une des pires opérations de la soirée, doublés à la dernière seconde par le Stade Malherbe de Caen.

Caen revient de loin

Car les Malherbistes, qui craignaient de retrouver la 3e division pour la première fois depuis la saison 1983-1984, sont sortis vainqueurs de Clermont à la 93e minute, grâce à un penalty de Benjamin Jeannot…

“Quand tu sauves un club comme ça, c’est le plus beau (moment) de ma carrière”, a savouré l’attaquant au micro de beIN Sports.

Plus de 200 supporters étaient venus près du stade d’Ornano clamer leur soutien malgré leur mécontentement quant aux performances des Normands avant la rencontre. “On est là, on est là, même si vous ne le méritez pas, pour l’amour du maillot que vous portez sur le dos, on est là”, ont-ils chanté, selon une journaliste de l’AFP.

Ils ont probablement retenu leur souffle pendant longtemps après le carton rouge sévèrement adressé dès la 38e minute au jeune Loup Hervieu, qui fêtait sa première titularisation en L2… Mais la jeunesse calvadosienne alignée samedi (7 joueurs de 21 ans ou moins au coup d’envoi !) a finalement remporté un succès improbable face au futur promu… Un résultat qui arrange les deux équipes.

Plus haut dans le classement, derrière le champion Troyes, Clermont et Toulouse (3e), les places d’honneur se sont disputées jusqu’à la dernière journée.

Le 4e rang revient finalement à Grenoble, vainqueur 1-0 de Rodez, et le 5e au Paris FC, tandis qu’Auxerre, vainqueur à Sochaux (3-2), échoue à la 6e place et dit adieu au rêve de montée.

Grenoblois et Parisiens se retrouveront dès mardi en Isère pour le premier match des play-offs de cette L2.

Le gagnant de cette rencontre se rendra ensuite à Toulouse vendredi, et l’équipe qui sortira victorieuse de ce duel aura l’honneur de jouer sa place en Ligue 1 contre le 18e de l’élite les 27 et 30 mai.

Autres faits à retenir de cette dernière soirée de L2: le Clermontois Mohamed Bayo termine meilleur buteur du Championnat (22 réalisations), tandis que Dunkerque se sauve lui aussi in extremis à la différence de but grâce après son match nul, qui lui permet de totaliser 41 points, soit autant que Niort et Caen…