L1: un triplé de Ninga enfonce Saint-Etienne et offre la 2e place à Angers

Le défenseur de Saint-Etienne Mathieu Debuchy (g) à la lutte avec l’attaquant d’Angers Casimir Ninga, le 22 septembre 2019 à Angers
/ © 2019 AFP

Angers, grâce à sa quatrième victoire en quatre matches à domicile, ce dimanche face à Saint-Etienne (4-1), s’est hissé provisoirement sur le podium de la Ligue 1 grâce à un triplé de Casimir Ninga, intenable, face à des Verts à nouveau bien pâles.

C’est le sixième match sans victoire des Stéphanois, désormais 17e au classement, avec cinq points seulement, après avoir ouvert le score et donc mené 1-0…puis sombré dans les grandes largeurs.

Au classement, les Angevins grimpent à une inattendue 2e place, à égalité de points avec le PSG qui joue ce dimanche soir à Lyon, et Nice (12 points). En revanche, les Verts sont tout en bas, juste au-dessus de la zone de relégation.

Ce sont pourtant les Stéphanois qui ont le mieux entamé cette partie. Sereins, ils ont complètement mis les Angevins sous l’éteignoir et c’est fort logiquement que Nordin, sur un centre exquis de Debuchy, a donné l’avantage aux siens (34).

La dynamique a complètement changé de camp à la pause après

probablement

une mise au point de l’entraîneur Stéphane Moulin. Au revoir la douceur angevine, bonjour l’orage de buts.

Tout juste entré en jeu, Pereira-Lage a commencé par servir (plus ou moins volontairement) Capelle qui a trompé Ruffier et égalisé. Revenus au score (1-1), les Angevins ont pris alors la direction du jeu et fait dangereusement reculer les Stéphanois.

Un homme a poser son empreinte sur la fin du match: le Tchadien Ninga, arrivé en Anjou cet été et remplaçant au coup d’envoi, qui a vécu 25 minutes de folie.

Dès son premier ballon, Ninga a été proche de marquer, à la réception d’un corner de Mangani (66). Ce n’était que partie remise, puisque sur un corner du même Mangani, sa reprise de la tête a permist au Sco de passer devant (2-1, 78).

C’était déjà très bien, mais en toute fin de match, sur deux contres, bien servi par Pereira-Lage puis Thioub, deux autres recrues angevines, le Tchadien s’est offert un triplé (86, 89) et a envoyé le Sco sur le podium. Incroyable !