L1: Terrier, en manque de temps de jeu à Lyon, rebondit à Rennes

Martin Terrier, sous le maillot de Lyon, lors de la réception du PSG en Coupe de France, le 4 mars 2020

/ © 2020 AFP

L’Olympique lyonnais a annoncé lundi soir avoir accepté le transfert pour un montant de 12 millions d’euros de son attaquant Martin Terrier, en manque de temps de jeu, à Rennes, qui a signé pour cinq ans.

Trois millions d’euros de bonus pourront s’ajouter à cette sommes ainsi qu’un intéressement de 15% sur la plus-value réalisée en cas de nouveau transfert éventuel et d’autres bonus de 2 ou 3 M EUR maximum déclenchés à partir de seuils en fonction du prix de cession, a expliqué l’OL dans un communiqué.

International espoirs, Terrier (23 ans) est arrivé à l’OL en juillet 2018 en provenance de Strasbourg mais avait été transféré dès janvier 2018 par Lille à qui il appartenait.

L’attaquant ne s’est jamais réellement imposé au sein de l’effectif rhodanien mais il a joué 77 fois pour l’Olympique lyonnais dont 22 lors de la saison 2019-2020 avec un total de six buts toutes compétitions confondues.

Martin Terrier est la première recrue de Rennes cette saison. Il s’agit aussi du premier joueur recruté par Florian Maurice, le nouveau directeur sportif du Stade Rennais, lui-même venu de l’OL.

L’arrivée au Stade Rennais du jeune attaquant pourrait ouvrir les portes dans le sens des départs à M’Baye Niang, l’attaquant rennais convoité par Marseille.