L1: “Si les jeunes ont des qualités, je n’ai pas peur de les faire jouer”, promet Peter Bosz

Le nouvel entraîneur de Lyon, le Néerlandais Peter Bosz, lors de sa présentation officielle à la presse, le 30 mars 2021 au Groupama Stadium à Décines-Charpieu, près de Lyon
/ © 2021 AFP

Le nouvel entraîneur de l’Olympique lyonnais, le Néerlandais Peter Bosz, partisan d’un football offensif et attractif, entend s’appuyer sur le centre de formation de l’OL: “Si les jeunes ont des qualités, je n’ai pas peur de les faire jouer”, a-t-il déclaré dimanche lors de sa première conférence de presse.

“Ici à Lyon, il y a toujours eu des bons jeunes”, a rappelé l’ancien entraîneur de l’Ajax Amsterdam et du Bayer Leverkusen qui connaît le Championnat de France pour y avoir évolué, comme joueur, entre 1988 et 1991 sous le maillot de Toulon.

QUESTION: quels sont vos principes de jeu ?

REPONSE: “J’ai une philosophie de jeu offensif, attractif car on joue pour les supporters et non pour nous-mêmes, mais la manière dont nous allons jouer dépend évidemment des joueurs. Cela n’a pas de sens d’évoquer un quelconque système en ce moment (…) J’ai l’expérience de travailler avec des jeunes et pas seulement avec l’Ajax mais aussi à Leverkusen avec Florian Wirtz que j’ai lancé à 16 ans. C’est toujours une question de qualité. Si les jeunes ont des qualités, je n’ai pas peur de les faire jouer. Ici à Lyon, il y a toujours eu des bons jeunes. Avec l’Ajax, il y a des ressemblances. A l’Ajax aussi, il y a du football offensif. Le plus important est de gagner mais la manière est aussi une chose importante. Ici, on veut gagner mais aussi avec la manière”.

Q: Comment associer la volonté d’être offensif et la nécessité de gagner des titres ?

R: “Ce n’est pas facile, mais c’est possible de jouer offensif, attractif et de gagner des titres. Pour cela, il faut une bonne organisation sur le terrain. Quand je parle de football offensif, le plus important est la manière dont on défend. Sans bonne défense, on ne peut pas jouer offensif. Il faut mettre en place une organisation qui soit rigoureuse (…) La communication est très importante et je crois qu’elle sera très importante avec mes joueurs. La manière de jouer doit être claire et, si c’est clair, on peut parler avec les joueurs. Tous les joueurs doivent se développer encore. Et il n’y a que comme cela que l’on peut parvenir à quelque chose. C’est important”.

Q: Que retenez vous de votre passage en Allemagne à Dortmund et Leverkusen où cela a commencé chaque fois très fort avant de se terminer plus difficilement ?

R: “Je me rappelle bien quand j’étais aux Pays-Bas, il fallait commencer doucement avant de terminer fort. En Allemagne, il s’est produit l’inverse. Si à Lyon, on peut commencer très fort et terminer très fort, c’est mon objectif”.

Propos recueillis en conférence de presse