L1: Rennes battu 2-0 par Reims avant de recevoir Tottenham

La défense du Stade Rennais concède un but au Rémois Hugo Ekitike au Roazhon Park, le 12 septembre 2021
/ © 2021 AFP

Rennes, en panne sèche, s’est une nouvelle fois fait surprendre 2-0 par Reims, sa petite bête noire, dimanche pour la 5e journée de L1, de mauvais augure avant le choc contre Tottenham en Ligue Europa Conférence.

Avec seulement 5 points en 5 matches de championnat, les Rennais tombent désormais à la 12e place, loin de leurs ambitions européennes et des 15 points du leader parisien.

Or la pente va s’accentuer dans les prochains jours, puisque Rennes attend Tottenham jeudi pour son premier match de C4 avant un déplacement délicat dans une semaine à Marseille.

Même si les adversaires anglais ont été corrigés 3-0 samedi par Crystal Palace, les Rennais vont devoir montrer un autre visage sous peine de recevoir une leçon d’une autre ampleur.

Très peu dangereux, pour ne pas dire amorphes offensivement, les nouveaux partenaires de Gaëtan Laborde ont laissé leurs visiteurs du dimanche prendre les devants dans le premier acte.

Punition

Défensivement, les hommes de Bruno Genesio ont affiché un manque d’agressivité coupable sur la balle sur l’ensemble de la belle action collective qui a amené la frappe du droit amenant la frappe du droit de Hugo Ekitike, servi dans la surface par Ilan Kebbal (0-1, 25e).

Les Bretons ont montré plus d’envie et d’intention en deuxième période, mais ils ont été punis en contre par des Champenois habiles: N’Dri Koffi, 19 ans, qui avait remplacé Ekitike peu avant, a profité d’une absence totale de maîtrise défensive du tout aussi jeune Warmed Omari pour enrouler sa frappe dans le but de Romain Salin (0-2, 66e).

Genesio, qui avait reproché à ses joueurs d’avoir joué “en ballerines” il y a deux semaines à Angers (une autre défaite 2-0) puis pesté vendredi contre leur manque d'”exigence”, a alors lancé sa jeune garde avec Kamaldeen Sulemana, 19 ans, Matthis Abline, 18 ans, et Mathys Tel, 16 ans, pour tenter de donner du souffle à son attaque, mais en vain.

En L1, la dernière victoire de Rennes sur Reims remonte à avril 2016. Depuis, les Rouge et Noir ont désormais encaissé 5 défaites et 2 matches nuls.

Avec ce premier succès de la saison, après trois nuls et une défaite, les hommes d’Oscar Garcia ont montré de belles dispositions, dans un 5-3-2 convaincant, avec en particulier un Kebbal aussi remuant que séduisant.