L1: Rennes bat Metz (1-0) et se rapproche du podium

Les Rennais se sont imposés sur la petite marge face au FC Metz du capitaine John Boye au Roazhon Park, le 23 décembre 2020
/ © 2020 AFP

Rennes a tourné la page de son automne compliqué en battant Metz 1-0 mercredi au Roazhon Park, une 4e victoire d’affilée qui lui permet de raccrocher provisoirement le wagon de tête de Ligue 1 avant les matches de la soirée.

Pour le 100e match de Julien Stéphan sur le banc, les Rennais l’ont emporté sur un but de Clément Grenier (51e), face à des Messins accrocheurs, qui ont eu plusieurs occasions d’égaliser en fin de match.

Désormais 4e avec 31 points, les Rennais sont désormais attendus à la reprise pour un derby le 6 janvier à Nantes forcément particulier, avec Raymond Domenech annoncé sur le banc des Canaris.

Les Messins, qui restaient sur deux victoires de rang et étaient invaincus depuis six matches à l’extérieur, restent pour leur part dans le peloton des poursuivants, 10e à 23 points.

Porté par la vivacité de Benjamin Bourigeaud et de la paire Doku-Traoré dans le couloir droit, Rennes a vite pris l’ascendant sur la partie mais s’est longtemps heurté au bloc défensif de Metz, qui a procédé par plusieurs contre-attaques dangereuses.

Mais si le match est resté animé, les occasions sont restées rares. Rennes aurait cependant pu ouvrir rapidement la marque sur une frappe de Bourigeaud involontairement contrée par Mbaye Niang (9e) ou sur un enchaînement du même Bourigeaud, servi par Clément Grenier, qui s’est défait de Boubakar Kouyaté mais a vu sa frappe contrée par le gardien Marc-Aurèle Caillard (23e).

Les Messins ont aussi eu leurs chances sur une puissante frappe de Farid Boulaya détournée du bout des gants par Romain Salin (14e), une charge solitaire d’Aaron Leya Iseka qui a fini dans les bras de Salin (30e) et surtout une frappe de Lamine Gueye, lancé seul par Boulaya dans le dos de la défense (50e).

Ce sont finalement les Rennais qui ont trouvé le chemin des filets sur une frappe du gauche le long du poteau de Grenier, servi par Martin Terrier dans la surface (1-0, 52e).

C’est une nouvelle revanche pour le milieu de terrain disparu des radars la saison dernière, souvent donné partant, déjà auteur d’une passe décisive dimanche à Lorient.

Sous un vent froid et quelques fortes averses, Metz a cru égaliser sur une superbe reprise de Vagner, entré en jeu quelques minutes plus tard, mais le but a été annulé pour une position de hors-jeu (74e).

Ragaillardis par cette occasion, les hommes de Frédéric Antonetti ont poussé toute la fin de match pour égaliser, aidés par une série de cafouillages de la défense rennaise.

Mais les Rennais ont tenu bon et le jeune Jérémy Doku, auteur de ses deux premières passes décisives lors des deux derniers matches, a encore été tout près d’inscrire son premier but en Rouge et noir dans les dernières secondes.