L1: Reims enfonce Saint-Etienne

Le Stade de Reims sans pitié pour Saint-Etienne avec un but d’El Bilal Touré (c) au stade Auguste Delaune, le 11 décembre 2021
/ © 2021 AFP

Une semaine après la mise à pied de Claude Puel, Saint-Etienne, lanterne rouge de L1, a enregistré une quatrième défaite consécutive sur la pelouse de Reims (2-0) pour le début de l’intérim de Julien Sablé sur le banc, samedi lors de la 18e journée.

Les Verts, qui ont évolué à dix durant toute la seconde période après l’exclusion de Denis Bouanga juste avant la mi-temps pour un geste d’humeur, ont été malmenés par une solide équipe champenoise.

L’ASSE, qui n’avait quasiment rien montré en première période à onze contre onze, a paradoxalement été plus en vue après le repos en infériorité numérique, mais cela n’a pas suffi.

Toujours debout devant son banc, Sablé n’a eu de cesse d’encourager ses joueurs et de leur transmettre ses consignes, notamment par l’intermédiaire de son capitaine Wahbi Khazri.

L’entraîneur intérimaire va avoir beaucoup de travail pour redonner confiance à son groupe et lui permettre de redresser une situation mal embarquée puisque les Foréziens restent derniers du championnat avec seulement 12 unités au compteur.

Le Stade de Reims a bien rebondi après la défaite à domicile contre Angers le week-end dernier et a engrangé une troisième victoire en quatre matches qui lui permet de s’éloigner de la zone rouge (14e, 22 points).

Dès le début de la rencontre, les Champenois ont confisqué le ballon et multiplié les offensives, notamment sur le flanc droit, obtenant plusieurs corners qui ont été repoussés tant bien que mal par la défense stéphanoise.

Mais sur une énième situation rémoise dans la surface, le très remuant Hugo Ekitike a devancé le gardien Etienne Green et obtenu un penalty, qui a été transformé par El Bilal Touré (1-0, 23e).

Saint-Etienne a un peu sorti la tête de l’eau en fin de première période, mais le carton rouge reçu par Bouanga pour avoir mis la main au visage d’Ilan Kebbal a refroidi les ardeurs des visiteurs (45e).

Au retour des vestiaires, l’ASSE, qui a dû remplacer Green, blessé, a mis le pied sur le ballon, mais les occasions ont surtout été rémoises, à l’image de cette superbe aile de pigeon de Touré que Stefan Bajic a claquée en corner (50e), ou d’une nouvelle tentative de l’attaquant rémois de la tête qui est passée juste à côté (63e).

Saint-Etienne, mieux dans le jeu, n’a toutefois pas réussi à se procurer d’occasion et c’est finalement Reims qui a doublé la mise par Nathanaël Mbuku, servi idéalement par Ekitike (2-0, 89e).