L1: Printant “n’est pas dupe” sur son avenir

L’entraîneur de Saint-Etienne Ghislain Printant lors de la victoire 1-0 à Nîmes en 8e journée de L1 le 29 septembre 2019
/ © 2019 AFP

Ghislain Printant, l’entraîneur de Saint-Etienne sur la sellette, “n’est pas dupe” des tractations que mène la direction de son club pour lui trouver un successeur sur le banc des Verts, relégables après 8 journées de L1.

“8 pts en 8 matches, ce n’est pas suffisant”, a commenté Printant sur BeIn Sports après le succès décroché dans la douleur par son équipe à Nîmes (1-0). “Après, la direction prendra des décisions, à l’heure où on se parle, on ne m’a rien notifié mais je ne suis pas dupe”, a-t-il ajouté.

“Je lis, j’entends mais j’essaie de faire mon travail, je ne le fais pas toujours bien la preuve au vu de notre classement, mais j’essaie d’y mettre toute mon énergie”.

Printant est apparu très ému à la fin de la rencontre, en étreignant plusieurs personnes de son staff et en saluant les supporters qui avaient fait le déplacement. Comme une mini-tournée d’adieu.

Durant la rencontre, le buteur Mathieu Debuchy est venu embrasser Printant sur le bord de touche après sa réalisation, symbolisant l’affection que le groupe stéphanois porte à son actuel entraîneur, alors qu’en coulisses les responsables du club travaillent depuis plusieurs jours à lui trouver un successeur.

“On avait l’objectif de se battre tous ensemble”, a réagi Debuchy sur BeIn Sports. “Il (Printant) a essuyé beaucoup de critiques, ça me tenait à coeur de venir le voir pour lui montrer mon soutien et celui de tous, c’était un soutien collectif”.

La guéguerre entre Bernard Caïazzo, président du conseil de surveillance, et Roland Romeyer, président du directoire, qui travaillent chacun de leur côté sur le dossier d’un nouvel entraîneur, ne fait qu’ajouter de la confusion à l’opacité, alors que le nom de Claude Puel est régulièrement évoqué pour succéder à Printant sur le banc des Verts.