L1: Porté par ses recrues de l’été, Lyon confirme sa dynamique contre Troyes

Le défenseur brésilien de Lyon Emerson (d) marque contre Troyes, le 22 septembre 2021 à Décines-Charpieu
/ © 2021 AFP

Deux buts de Shaqiri et Emerson et un autre de Paqueta ont permis à Lyon de remporter sa 3e victoire en Ligue 1 aux dépens de Troyes (3-1), mercredi au Groupama Stadium au terme d’un match animé, et alors que les Lyonnais étaient menés à la mi-temps.

L’OL, qui compte également deux défaites et deux résultats nuls après sept journées, se hisse ainsi à la 6e place du classement alors que les Troyens pointent au 17e rang.

Arrivé fin août, le Suisse Shaqiri et l’Italo-brésilien Emerson, champion d’Europe avec la Nazionale en juillet, ont été déterminants dans le résultat avec leur premier but sous leurs nouvelles couleurs.

Le premier, très présent dans l’animation offensive des Lyonnais, a égalisé d’un tir qui s’est logé dans la lucarne après un corner joué de l’aile droite (48e) alors que le second a donné l’avantage à l’OL d’un tir du droit après un ballon mal renvoyé de la tête par Giulian Biancone (72e).

Dans les dernières minutes, le Brésilien Lucas Paqueta, une nouvelle fois très actif, a porté le score à 3-1, en étant à la conclusion d’un contre grâce à un but validé avec l’aide de la vidéo-assistance (88e).

Ces trois buts récompensent l’OL, toujours dans l’initiative même si défensivement, l’équipe de Peter Bosz aurait pu payer cher de s’être fait plusieurs fois prendre en contre.

L’entraîneur néerlandais avait d’ailleurs prédit ce danger mardi en conférence de presse en estimant que sa formation avait de fortes chances d’être dominatrice et de laisser des espaces.

Mais cette victoire entretient la bonne dynamique de l’Olympique lyonnais avant de recevoir Lorient, samedi, d’enchaîner en Ligue Europa, toujours à domicile, contre les Danois de Brondby, le 30 septembre, puis le derby à Saint-Etienne, le 3 octobre.

Des progrès constants pour Lyon

Après avoir battu Nantes (1-0) avant la trêve internationale, Lyon s’est imposé contre Strasbourg (3-1) mais a aussi réussi son entrée sur la scène européenne en s’imposant sur le terrain des Glasgow Rangers (2-0) avant de perdre in-extremis à Paris (2-1) au terme d’une performance très encourageante.

Le match face à Troyes confirme les progrès constants dans le jeu constatés par Bosz “sur chaque match”.

Mais l’Estac peut estimer le score sévère.

Les Troyens avaient ouvert la marque juste avant la pause avec un but de Xavier Chavalerin, pur produit de la formation lyonnaise qui a quitté le club rhodanien en 2012, après un centre contré d’Issa Kaboré et une passe de Mama Baldé.

Si le gardien champenois, Gauthier Gallon a dû intervenir plusieurs fois sur des situations dangereuses des Lyonnais en première période, ce but de Troyes n’a pas été immérité.

Le gardien rhodanien, Anthony Lopes s’est ainsi interposé à deux reprises devant Baldé (3e, 20e) et les hommes de Laurent Battles auraient peut-être pu obtenir un penalty pour une faute de Jason Denayer sur Kaboré (38e).

Et en fin de partie, le jeune Sinaly Diomandé a aussi repoussé sur la ligne un tir de Patrick Roberts après un premier centre de la gauche repoussé par Lopes (85e).