L1: Payet porte Marseille, Lille sauve le nul sur le gong

Dimitri Payet, auteur d’un doublé avec Marseille, pendant le match de Ligue 1 contre Montpellier le 8 août 2021 à La Mosson à Montpellier
/ © 2021 AFP

Marseille, grâce au doublé de Dimitri Payet, a signé des débuts renversants à Montpellier (3-2), dimanche lors de la 1re journée de Ligue 1, à l’instar du champion en titre Lille qui arraché le nul à la dernière seconde à Metz (3-3).

Payet en forme

Invaincu durant la préparation, Marseille a maintenu sa belle dynamique avec un succès qui porte la marque de la “grinta” voulue par son entraîneur argentin Jorge Sampaoli.

Malgré deux buts montpelliérains coup sur coup (31e, 35e), dont un missile de Gaëtan Laborde, l’OM a continué à jouer de l’avant. Cela a payé.

Dimitri Payet a récompensé ses bonnes intentions par un doublé express (75e, 80e), sur coup franc, puis à la suite d’un raid dans la surface. Auparavant, la recrue Cengiz Under (68e) avait réduit le score.

Mais le match a été perturbé par plusieurs jets de projectiles sur la pelouse qui ont provoqué son interruption durant une dizaine de minutes. Ces incidents exposent le club à des sanctions de la Ligue (LFP).

Lille de justesse

Le champion s’en est remis à son roi: l’attaquant Burak Yilmaz, surnommé le “Kral” (“roi” en turc), a frappé au bout du temps additionnel (90e+6) pour sauver un point d’un match mal engagé.

Avant l’attaquant turc, Jonathan Ikoné (81e) a remis à l’endroit des Lillois qui étaient menés 3-1 avant l’exclusion du Messin Boubakar Kouyaté (55e).

“On a vu l’esprit lillois, cette capacité à être dur, et en même temps quelques errements qui nous coûtent cher sur le plan défensif et qu’il faudra qu’on retravaille la semaine prochaine”, retient l’entraîneur Jocelyn Gourvennec, qui affronte son prédécesseur Christophe Galtier, parti à Nice cet été, samedi dans le Nord.

Clermont, la belle histoire

Le volcan s’est réveillé ! Pour sa première dans l’élite, Clermont a connu une après-midi de rêve à Bordeaux.

L’histoire est d’autant plus belle que c’est Mohamed Bayo, né et formé au pied du Puy de Dôme, qui a ouvert le score (82e).

“Ce sont des moments de fierté et de bonheur, quand je vois tous ces gens venus de Clermont pour nous supporter. Quand on est allé les saluer à la fin, j’avais les larmes aux yeux”, a reconnu l’entraîneur Pascal Gastien.

Pour son homologue bordelais Vladimir Petkovic, c’est la soupe à la grimace. Cette défaite ramène Bordeaux quelques mois en arrière, quand il se battait pour le maintien en fin de saison dernière.

“Si ça peut faire prendre conscience à tout le monde qu’on n’a pas de marge, tant mieux, parce qu’aujourd’hui, Clermont nous a trimballé”, a lancé le gardien Benoît Costil.

Galtier a du boulot

Champion de France avec Lille en mai dernier, Christophe Galtier a démarré cet été un nouveau défi à Nice. Mais pour faire du Gym un prétendant au podium, il a encore du boulot.

Son équipe, sans imagination, s’est cassé les dents sur Reims (0-0), malgré les nombreux encouragements du technicien, actif dans sa zone technique.

A Rennes, la performance de la recrue Kamaldeen Sulemana, 19 ans, donne un raison d’être optimiste, pour la suite de l’été marqué par les barrages en Ligue Europa Conférence.

Le jeune ailier ghanéen a inscrit un superbe but qui, cependant, n’a pas suffi pour battre des Lensois accrocheurs (1-1).

Match nul également entre Saint-Etienne et Lorient (1-1). Strasbourg, pour la première sur le banc de Julien Stéphan, a été surpris à domicile par Angers (2-0).