L1: nouveau leader provisoire, Lille ne s’arrête plus

Le milieu portugais de Lille, Renato Sanches (g), buteur lors du match de Ligue 1 à Strasbourg, le 4 octobre 2020
/ © 2020 AFP

Solide et efficace, Lille a remporté une large victoire (3-0) sur la pelouse de Strasbourg, pour s’emparer provisoirement de la tête de la Ligue 1, dimanche lors de la 6e journée.

Une fois n’est pas coutume, le Losc a fait preuve d’un froid réalisme pour s’imposer, grâce à des buts de Zeki Celik (21e), Renato Sanches (53e) et Burak Yilmaz (68e).

Parfois chahutés par des joueurs alsaciens enthousiastes, les Dogues ont encore réussi à garder leur cage inviolée pour la quatrième fois en six journées.

Avec 14 points, les Nordistes, toujours invaincus, se sont emparés du fauteuil de leader avec une unité d’avance sur Rennes, qui reçoit Reims (17h00), et le surprenant promu lensois, vainqueur de Saint-Etienne (2-0) samedi.

Le derby du Nord entre le Losc et le RCL lors de la prochaine journée, le 18 octobre, s’annonce très prometteur!

Strasbourg, lui, reste englué à la 18e place avec seulement trois points au compteur. Inquiétant avant de recevoir Lyon après la trêve.

Les débats ont été équilibrés à l’entame de la rencontre à la Meinau,, entre des Lillois bien en place et des Strasbourgeois qui ont tenté de les pousser à la faute.

Malmené, le Losc s’est montré réaliste en ouvrant le score sur sa première occasion: après avoir récupéré le ballon dans les pieds de Dimitri Liénard, Celik s’est approché de la surface et a décoché une frappe aussi soudaine que puissante qui a fini sa course dans la lucarne de Bingourou Kamara (0-1, 21e).

Yilmaz buteur

Malgré ce coup dur, les Alsaciens ont continué à pousser pour marquer. Leur pressing haut a gêné les Nordistes et a considérablement freiné leur remontée de balle.

Le RCSA est même passé tout près de l’égalisation sur une frappe de la recrue estivale Mehdi Chahiri, qui a flirté avec le poteau droit de Mike Maignan (31e).

Dès la reprise, le gardien strasbourgeois a permis à son équipe de rester dans le match en repoussant un tir de Jonathan David (48e). Mais quelques minutes plus tard, il n’a rien pu faire pour éviter le but du break.

Après un bon travail, l’attaquant canadien du Losc a centré en retrait pour Sanches, dont la première tentative a été repoussée par Kenny Lala mais la deuxième avait franchi sa ligne avant le dégagement du défenseur du RCSA. La “goal-ligne technology” a alors averti l’arbitre, qui a validé le but nordiste (0-2, 53e).

Sonné, Strasbourg a malgré tout continué à attaquer, mais a buté sur une défense lilloise très solide qui a plié sans rompre et repoussé tous ses assauts.

Les Dogues ont même enfoncé le clou au terme d’une superbe action collective initiée par Sanches puis Jonathan Bamba, qui a lancé en profondeur Yilmaz. Le Turc a bien résisté au retour d’Anthony Caci et a battu Kamara de près, inscrivant ainsi son deuxième but en une semaine après son penalty face à Nantes (0-3, 68).

La fin du match a été assez décousue entre des Strasbourgeois, qui ont tout tenté pour sauver l’honneur, et des Lillois qui auraient pu alourdir la marque. Mais le score n’a pas évolué et les Nordistes ont enregistré une nouvelle victoire pleine de maîtrise.