L1: Nice trébuche, Saint-Etienne s’affale

L’attaquant niçois Kasper Rasmussen à la lutte avec le défenseur troyen N’Guessan Kouamé au stade de l’Aube, le 17 octobre 2021
/ © 2021 AFP

La troisième place de Nice en Ligue 1 est menacée par Marseille et Lorient, qui s’affrontent dimanche (20h45), après la défaite surprise du Gym à Troyes (1-0), lors d’une 10e journée où Saint-Etienne s’est effondré à Strasbourg (5-1).

L’éventuel vainqueur d’OM-Lorient, entre des Marseillais en perte de vitesse et des “Merlus” invaincus depuis presque deux mois, chasserait Nice du podium.

Auparavant, Lens à l’occasion de conforter sa 2e place à Montpellier (17h00).

Le fond du classement étant aussi très serré, Troyes a fait une excellente opération, avec le retour en L1 d’Adil Rami, qui a remplacé Oualid El Ajjam, blessé (27e).

“Je suis encore debout, je suis un 4×4 ! a rigolé le champion du monde. J’ai fait le +taf+, on a fait le +taf+ avec cette première victoire à domicile. Ce sont trois points super importants pour l’équipe.”

Un but d’entrée de Mama Baldé (3e) a suffi à l’Estac, qui profite du nul de Brest (18e) à domicile contre Reims (1-1) et surtout des défaites des deux derniers.

Saint-Etienne, toujours dernier, a vécu un calvaire à Strasbourg, où Zaydou Youssouf a marqué contre son camp (38e) avant d’être exclu (44e) pour un vilain tacle sur Ludovic Ajorque.

Septième but pour Laborde

La position de l’entraîneur Claude Puel est menacée après ce nouvel échec. L’ASSE n’a pas remporté un seul match cette saison.

Brest aussi est toujours sans victoire, mais la magnifique volée de 25 mètres de Franck Honorat (73e) lui a évité une défaite à domicile contre Reims, qui avait ouvert le score par Wout Faes (11e).

Comme les Verts, Metz (19e) a coulé, face à Rennes (3-0).

A Saint-Symphorien Gaëtan Laborde a conforté sa place de meilleur buteur de Ligue 1 avec un bijou de septième but, d’une talonnade décroisée.

Le but de Hwang Hui-jo est magnifique aussi, pour les 140 ans des Girondins de Bordeaux, qui jouaient exceptionnellement avec un maillot grenat à scapulaire doré.

Le Sud-Coréen a ouvert le score d’une somptueuse frappe enroulée (61e) ressemblant à celle de Karim Benzema contre l’Espagne. Mais sa sortie sur blessure a coûté très cher aux Girondins, Nantes ayant égalisé par Pedro Chirivella (74e) pendant qu’il se faisait soigner.

Laborde, Honorat ou Hwang ont placé la journée sous le signe des buts spectaculaires, de quoi donner des idées aux attaquants marseillais et lorientais.