L1: Nice s’approche de Rennes, Lille et Lyon font du surplace

La joie du défenseur algérien de Nice, Youcef Atal (c), après avoir marqué le 2e but contre Rennes, lors de la 18e journée de Ligue 1, le 12 décembre 2021 au Roazhon Park
Par Antoine MAIGNAN / © 2021 AFP

L’OGC Nice, vainqueur à Rennes dimanche (2-1), a pris place sur le podium de Ligue 1 juste derrière les Bretons lors de la 18e journée, marquée par l’insipide match nul entre Lille et Lyon (0-0), toujours distancés dans la course à l’Europe.

Rennes, équipe en forme de Ligue 1 depuis plusieurs semaines, rêvait de creuser l’écart sur ses poursuivants dans la lutte pour le podium derrière le Paris SG.

Mais les Bretons (2es, 31 pts) ont cédé chez eux et voici Nice (3e, 30 pts) en embuscade, à une longueur des Rouge et Noir. Après trois défaites en cinq matches, les hommes de Christophe Galtier s’offrent le scalp d’un autre cador du Championnat, après les victoires devant Lyon et Lille et le nul à Paris.

Les Niçois ont fait la différence en première période grâce à un penalty de Kasper Dolberg et un but de Youcef Atal en début de seconde période, suffisants pour résister à l’égalisation de Benjamin Bourigeaud et à une grosse pression rennaise en fin de match.

Nice distance désormais Montpellier (5e, 28 pts), vainqueur 4-0 à Brest samedi, et Lens (6e, 27 pts), battu à Nantes vendredi (3-2). Mais sa place sur le podium est menacée par Marseille (4e, 29 pts), en déplacement à Strasbourg (17h05) avant la réception de Monaco (8e, 26 pts) par le leader parisien en soirée (20h45).

L’OL compte sur Lopes

En début d’après-midi, l’autre duel de prétendants aux Coupes européennes a accouché d’un timide match nul, faute de prises de risques côté lyonnais et de réalisme côté lillois.

Grâce à deux arrêts décisifs d’Anthony Lopes, l’OL a ramené un point du stade Pierre Mauroy pour conclure sa semaine agitée, entre le retrait d’un point pour les incidents contre Marseille et l’annonce du départ du directeur sportif Juninho.

Pour Lille, le retour en Championnat est compliqué après la qualification historique pour les huitièmes de finale de Ligue des champions, avec la première place de groupe, acquise en milieu de semaine.

Surtout, la situation comptable des deux formations est fragile: 25 points pour les Nordistes, contre 23 pour les Rhodaniens, qui comptent un match en moins. Même si la zone rouge reste à bonne distance, les deux équipes stagnent en seconde partie de tableau.

La lutte pour le maintien reste serrée, après la dixième défaite samedi de la lanterne rouge Saint-Etienne à Reims (2-0).

Troyes (17e, 16 pts) a lui aussi encaissé un 10e revers, à domicile contre Bordeaux (2-1), qui remonte au 15e rang (17 pts). Entre les deux équipes s’est glissé Clermont, qui a obtenu à Angers (1-0) sa première victoire depuis le 16 octobre.

Bien aidés par un coup franc magique de l’Algérien Farid Boulaya, les Mosellans de Metz (15 pts) ont eux signé leur plus large succès de la saison, contre Lorient (4-1), une victoire importante qui leur permet de dépasser les Merlus dans la zone de relégation, à la différence de but.

Ces derniers encaissent une 7e défaite de rang, la pire série en L1 actuellement.