L1: Nice-Marseille arrêté à 1-0 après envahissement de terrain

Des supporters envahissent le terrain, lors du match à domicile de Nice face à Marseille, le 22 août 2021 à l’Allianz Riviera
/ © 2021 AFP

La rencontre Nice-Marseille clôturant la 3e journée de Ligue 1, dimanche soir à l’Allianz Riviera, arrêtée à la 75e minute après un envahissement de terrain alors que Nice menait 1-0, n’a pas repris faute du retour des Marseillais sur la pelouse.

Marseille n’est jamais revenu sur la pelouse alors que les autorités préfectorales ont poussé en ce sens.

“On a décidé pour la sécurité de nos joueurs, qui ont été agressés lors de l’envahissement du terrain, de ne pas reprendre le match car la sécurité de nos joueurs n’était pas garantie”, a expliqué le président du club, Pablo Longoria, dans une vidéo transmise aux médias.

La prochaine rencontre de Championnat entre les deux équipes se déroulera donc lors de la phase retour à Marseille, le dimanche 20 mars.

Si le résultat était entériné, Nice (5 points) pointerait désormais à la 3e place du championnat, Marseille à la 9e. Mais se profile désormais une bataille sur tapis vert pour déterminer le résultat.

Les images vues sur le terrain de Nice font mauvais effet pour le football français après les résultats sportifs décevants des différentes équipes de France, à l’Euro et lors des Jeux olympiques, durant l’été.

Alors que Dimitri Payet allait frapper un corner marseillais devant les ultras niçois de la tribune populaire sud, l’international français, tombé au sol après avoir été touché par des jets de projectiles divers en provenance de cette tribune, a répondu.

Un bon match pourtant

Cette réaction, suivie de celle de certains de ses partenaires, a déchaîné les supporters niçois, dont nombre d’entre eux ont tenté d’envahir la pelouse. Les attroupements et débuts de bagarres ont rapidement obligé l’arbitre, M. Benoît Bastien, à interrompre la rencontre (75e).

Il a fallu ensuite de très longues minutes pour que le service de sécurité et les forces de l’ordre maîtrisent la situation, après que de nombreux coups ont été échangés, non seulement de la part de spectateurs mais aussi des joueurs et des membres des staffs, dans la confusion la plus totale.

Près d’une heure et demie plus tard, l’arbitre a entériné l’interruption définitive de la rencontre.

Pourtant, il y avait eu un match auparavant. Et même un très bon match entre deux équipes qui ont eu leur mi-temps et dont les gardiens ont été performants.

Devant 32.607 spectateurs, dont 450 supporters marseillais, Nice, malmené durant 40 minutes, a marqué en début de deuxième mi-temps, par l’intermédiaire de Kasper Dolberg, de la poitrine et transfiguré depuis son retour de l’Euro (1-0, 49e).

La suite a transformé la fête en fait divers…