L1: Nice et Delort renversent Angers et s’emparent de la 2e place

L’attaquant niçois Andy Delort (c), auteur des 2 buts de la victoire (2-1) face à Angers, est félicité par ses coéquipiers, lors de la 12e journée de Ligue 1, le 31 octobre 2021 au Stade Raymond Kopa
/ © 2021 AFP

L’OGC Nice, avec un doublé d’Andy Delort, s’est emparé de la deuxième place de la Ligue 1 grâce à sa victoire acquise dans les ultimes minutes de jeu à Angers (2-1), dimanche lors de la 12e journée.

Le club azuréen, qui double Lens au classement, est assuré de sa deuxième place quelle que soit l’issue du déplacement de Marseille (4e) à Clermont dimanche soir (20h45).

“Être 2e, c’est une performance”, a jugé l’entraîneur azuréen Christophe Galtier après la rencontre, se disant ravi du scénario: “Pour un entraineur, c’est extraordinaire car le match était presque fini.”

Angers pensait pourtant avoir fait le plus dur en ouvrant le score, face à la meilleure défense du championnat, grâce à un penalty de l’attaquant angevin Sofiane Boufal (29e).

Les Niçois ont ensuite poussé, multipliant les assauts sur le but de Paul Bernardoni pour tenter de revenir dans la partie.

Les efforts des Aiglons, qui restaient sur une frustrante défaite face à Lyon (3-2), ont fini par payer, par l’intermédiaire du buteur arrivé à l’intersaison Andy Delort, qui a trouvé la faille sur une frappe déviée venue lober le portier du Sco.

L’ancien attaquant de Montpellier a ensuite délivré les siens au bout du temps additionnel, inscrivant son septième but de la saison d’une splendide reprise de volée à la sortie de la surface de réparation.

-“Gagner en confiance-

“C’est un beau but et surtout à ce moment-là, il libère tout le monde et il nous fait gagner en confiance”, estimait Delort à l’issue de la rencontre.

Les hommes de Christophe Galtier sont décidément spécialistes des fins de rencontres renversantes, une semaine après avoir battu Lyon 3-2, alors qu’ils étaient menés 2-0 à dix minutes de la fin du temps réglementaire.

Pour Angers, la défaite confirme une baisse de régime entrevue après le nul concédé à Saint-Etienne et la défaite contre le Paris SG une semaine plus tôt. Les Angevins pointent à la 8e place en attendant la suite de la 12e journée.

“On a fait une bonne, une très bonne première mi-temps et pendant la deuxième on a trop subi. A l’arrivée, qu’ils reviennent au score, c’est pas illogique” regrettait le défenseur d’Angers Romain Thomas au micro d’Amazon Prime.

Avec ce succès, les Niçois dépassent le RC Lens, battu par Lyon samedi soir, et se mettent à l’abri d’un retour marseillais dimanche soir à Clermont, reléguant provisoirement l’OM à quatre longueurs.

Après la rencontre, leur entraîneur était déjà tourné vers le match suivant, contre Montpellier: “Il y a dans des saisons des tournants. On va se préparer avec sérieux pour négocier au mieux ce tournant. Car en s’imposant contre Montpellier, ça créerait une vraie belle dynamique.”