L1: Niane veut reprendre le cours de son histoire avec Metz

L’attaquant sénégalais Ibrahima Niane (g) aux prises avec le milieu argentin de Nîmes, Andres Cubas, lors d’un match de Ligue 1 à Longeville-lès-Metz, le 9 mai 2021
/ © 2021 AFP

Ibrahima Niane doit rattraper le temps perdu: spectaculaire à l’automne 2020 puis absent six mois sur blessure, l’attaquant sénégalais espère repartir de l’avant avec Metz et suivre les traces de ses glorieux aînés Papiss Cissé, Sadio Mané, Diafra Sakho ou Habib Diallo.

Formé à Génération foot, le club-satellite de Dakar, l’attaquant (22 ans) avait fait parler la poudre en début de saison 2020-2021 avec six buts inscrits en trois rencontres: deux buts contre Reims (2-1, 20 septembre 2020), un à Marseille (1-1, 26 septembre) et trois devant Lorient (3-1, 4 octobre).

A l’époque, le jeune Sénégalais est en tête du classement des buteurs de L1 et semble déjà faire oublier son compatriote Habib Diallo, auteur de 12 buts en 26 matches lors de la saison précédente (tronquée pour cause de pandémie) et transféré chez le grand rival régional, Strasbourg.

Mais peu après, le 15 octobre, le buteur est stoppé net lors d’un entraînement: victime d’une rupture des ligaments croisés du genou, il devra rester éloigné des terrains au moins six mois.

Niane retrouvera finalement la compétition en rentrant en jeu contre le Paris SG fin avril (34e j., 1-3). L’entraîneur Frédéric Antonetti prévient pourtant à chaque conférence de presse qu’il ne faut pas attendre monts et merveille de ce retour, il prépare surtout la saison suivante. L’attaquant, arrivé en juillet 2017 sur les bords de la Moselle, dispute ainsi quatre des cinq derniers matches.

“Mieux mais pas encore cela”

“On a essayé de le relancer très vite, peut-être trop vite”, juge l’entraîneur Frédéric Antonetti mercredi après une victoire en amical sur Troyes (2-1), une rencontre marquée par le premier but de Niane depuis sa grave blessure: “Ibrahima est mieux qu’en fin de saison dernière mais ce n’est pas encore cela. On verra pour la suite, je n’en sais rien…”, lâche le technicien corse.

Ibrahima Niane fait partie des joueurs messins qui ont manqué une grande partie de la saison dernière en raison de blessures avec les milieux Kévin N’Doram, Vincent Pajot, Warren Tchimbembe, et l’attaquant Opa Nguette… Antonetti considère donc leur retour presque comme des recrutements.

Face aux attentes, le joueur a choisi de ne pas s’exprimer avant la reprise du championnat de L1 et ce sont ses coéquipiers qui parlent le mieux des espoirs qu’il peut nourrir cette saison.

“Ibrahima a beaucoup de qualités”, s’enthousiasme le milieu de terrain Mamadou Fofana après le compteur débloqué contre l’Estac. “Pour un attaquant, c’est toujours bien de marquer. Là, il l’a fait et j’espère qu’il va continuer sur ce chemin. Je pense qu’il peut repartir comme l’an dernier. Il est en forme, il enchaîne les matches, les bonnes actions, il a retrouvé son niveau. J’espère qu’il va marquer beaucoup de buts et à la fin, on sera tous content.”

Antonetti espère que l’attaquant sénégalais participera aux progrès de son équipe, auteur d’une belle saison ponctuée d’une dixième place lors du précédent exercice. “Comme N’Doram, ce sont des joueurs qui ont bien travaillé mais on verra après”, tempère le technicien. “C’est la compétition qui va donner les réponses. Là, on travaille. Mais je ne sais pas la saison que (Niane) va faire.”

A lui de retrouver rapidement son instinct de buteur pour emmener le FC Metz dans son sillage et s’imposer comme le nouvel atout offensif des Grenats.