L1: Neymar, brutal retour sur terre contre Lyon

La star brésilienne du Paris-SG, Neymar, touchée à la cheville gauche, est évacuée sur une civière après la défaite face à Lyon, au Parc des Princes, le 13 décembre 2020
Par Adrien VICENTE / © 2020 AFP

La Ligue des champions l’avait propulsé à un niveau stellaire. Mais pour le choc contre Lyon dimanche, Neymar a vécu un terrible retour sur terre en Ligue 1, évacué sur civière après la défaite (1-0) du Paris SG.

Non seulement le PSG a perdu et n’est plus leader de L1, doublé par son adversaire du soir et par Lille, mais la superstar parisienne est sortie touchée à la cheville gauche en toute fin de match (90e+5). Durement taclé par son compatriote Thiago Mendes, exclu pour l’occasion.

Nouvelle blessure cette saison pour le Brésilien, et dure conclusion d’un match où il n’a pas brillé.

Car si pour Thomas Tuchel, Lyon et la C1, “c’est le même niveau”, avec Neymar, la différence s’est fait sentir.

On avait quitté le Brésilien de 28 ans impérial, sur une démonstration face au Basaksehir Istanbul (5-1) avec un triplé et une entente des grands jours avec Kylian Mbappé.

Fort de ses six buts en trois matches de C1 qui ont permis au PSG de finir premier de son groupe, +Ney+ réclamait déjà de rejouer avec Lionel Messi, son ancien comparse au FC Barcelone, un caprice de star révélateur de son standing retrouvé.

Il a eu beau jouer l’amitié avec Memphis Depay, distribuant des accolades au capitaine lyonnais, c’est un Neymar quelconque que la Ligue 1 a retrouvé. Comme si la métamorphose n’opérait qu’avec la musique de la Ligue des champions.

Dans un schéma en 5-3-2, sans son comparse Mbappé entré seulement à l’heure de jeu, le Brésilien a été peu inspiré.

Il n’a pratiquement pas combiné avec Moise Kean, titularisé à ses côtés en attaque et souvent livré à lui-même.

Ni avec Marco Verratti, autre homme de la renaissance parisienne en Ligue des champions et inhabituellement transparent, à l’image du milieu Rouge et Bleu.

Frustration

Et +Ney+, qui a bien lancé Angel Di Maria dans la première demi-heure (28e), a montré du déchet. Beaucoup de déchet.

Un coup franc facilement dégagé par la défense lyonnaise (68e), un centre raté face à Anthony Lopes (69e)… et surtout un corner envoyé derrière le but (40e).

Les minutes passant alors que Lyon menait au score sur un but de Tino Kadewere (35e), la frustration de Neymar s’est de plus en plus matérialisée.

Il a logiquement été averti (68e) pour un mauvais geste sur Anthony Lopes après plusieurs échecs devant le but.

Auparavant, il a été protagoniste d’un marchandage tendu avec l’arbitre et les Lyonnais, qui tentaient de grignoter quelques mètres sur un coup franc pas dangereux, à plus de 50 mètres du but parisien.

Et s’est, comme à son habitude, roulé dans la pelouse à chaque contact avec les Lyonnais, comme Lucas Paqueta (8e) et Kadewere (12e)… et surtout Léo Dubois. Le latéral gauche international, préposé à son marquage, a été averti (39e) pour un tacle en retard. On a vu les deux joueurs échanger des mots en fin de match dans la surface de l’OL, quand la tension devenait de plus en plus palpable.

L’entrée, à l’heure de jeu, de Mbappé (63e) n’a pas ressuscité leurs combinaisons fabuleuses de Coupe d’Europe. +Kyky+ s’est montré aussi transparent que son acolyte.

Alors que le PSG, désormais dépossédé du leadership du championnat, doit affronter le nouveau leader Lille dans une semaine tout juste, reste à savoir si on pourra compter sur Neymar.

En attendant le retour de la Coupe d’Europe, de la petite musique… et du génie brésilien.