L1: Nantes retrouve des couleurs en battant Lorient 2-0

Le Nantais Abdoul Kader Bamba frappe et marque malgré le tacle du défenseur de Lorient Julien Laporte, le 8 novembre 2020 à Lorient
/ © 2020 AFP

Pour le retour de Christian Gourcuff dans un stade du Moustoir silencieux, Nantes s’est donné de l’air au classement en battant Lorient (2-0) grâce à deux buts inscrits coup sur coup en fin de match.

Alors que les deux équipes naviguaient en eaux troubles à la limite de la zone de relégation, Nantes est provisoirement remonté à la 14e place avec 11 points et un match en retard à Lens, laissant Lorient à la même hauteur que Nîmes, virtuel barragiste.

Sous un soleil radieux, les supporters n’ont pas pu saluer l’entraîneur nantais, qui a passé plus de trois décennies sur le banc de Lorient en trois mandats (1982-1986, 1991-2001, 2003-2014) et a récemment répété qu’il prendrait sa retraite dans les alentours.

Les débats ont été relativement équilibrés en début de rencontre, Lorientais et Nantais effectuant un gros pressing sur l’adversaire, même si les occasions franches ont manqué à l’appel.

Au fil des minutes, les hommes de Christophe Pélissier ont pris l’ascendant sur les Canaris et se sont procuré plusieurs situations intéressantes, par l’intermédiaire de Terem Moffi (25e), Armand Laurienté (30e), Pierre-Yves Hamel (36e) et surtout Yoane Wissa (40e), qui s’est heurté à une excellente sortie d’Alban Lafont.

Mais après avoir ronronné en première période, Nantes s’est montré beaucoup plus incisif, plus haut sur la pelouse, en début de seconde période. Et plus dangereux, à l’image d’une frappe de Ludovic Blas qui a frôlé la lucarne (47e) puis d’une nouvelle tentative de l’ancien Guingampais (53e).

Pourtant, Lorient a rapidement repris sa marche en avant, en étouffant les partenaires de Nicolas Pallois. Mais la finition a encore fait défaut et les Merlus ont aussi buté sur un Lafont très en forme, sauvé de plus par son poteau sur une reprise de volée de Sylvain Marveaux (72e), la plus grosse occasion du match pour les Lorientais.

Alors que les deux équipes se dirigeaient vers un partage des points, Abdoulaye Touré a trouvé Kader Bamba, esseulé, qui a croisé sa frappe pour ouvrir le score (0-1, 80e) et se racheter de son penalty manqué contre le Paris Saint-Germain la semaine dernière.

Tout de suite après, Blas a même enfoncé le clou sur un bon service de Randal Kolo Muani (83e, 0-2).

Si Nantes peut désormais respirer un peu avant de recevoir Metz après la trêve internationale, Lorient devra se reprendre en vue de son déplacement à Lille.