La rencontre Saint-Etienne – Nantes est jouĂ©e Ă  huis clos, le 12 janvier 2020 au stade Geoffroy-Guichard
/ © 2020 AFP

Devant des tribunes vides, Nantes a fait le plein: les Canaris sont allés battre Saint-Etienne 2-0 à huis clos dimanche en Ligue 1, une première pour eux dans le Forez depuis 2000. Les voilà quatrièmes devant Lille, qui a succombé à Dijon (1-0).

Nantes vainc le signe indien Ă  Saint-Etienne

Vingt ans que Nantes ne gagnait plus Ă  Geoffroy-Guichard! Avec maĂ®trise, l’Ă©quipe de Christian Gourcuff a fait un sort Ă  cette sĂ©rie noire dimanche après-midi lors de la 20e journĂ©e de L1.

Devant des tribunes vides de tous supporters en raison d’un usage massif de fumigènes par les ultras stĂ©phanois, Nantes n’a pas Ă©tĂ© troublĂ© par l’atmosphère Ă©trange de la rencontre, ni par la blessure Ă  l’Ă©chauffement de l’arbitre BenoĂ®t Bastien, remplacĂ© au pied levĂ© par le quatrième arbitre Anthony Ustaritz.

En première pĂ©riode, Mehdi Abeid a ouvert le score d’un tir limpide dans la surface (23e), puis Ludovic Blas a alourdi la marque en catapultant au fond un centre en retrait de Moses Simon (48e).

Cette victoire, la première des Canaris dans le Forez depuis novembre 2000, ramène les Nantais (32 pts) à un petit point seulement de la troisième place occupée par le Stade rennais (3e, 33 pts), battu 1-0 par Marseille (2e, 41 pts) vendredi soir.

Pour Saint-Etienne, en revanche, c’est une quatrième dĂ©faite d’affilĂ©e en L1, soit la pire sĂ©rie depuis 2011. Les Verts n’ont gagnĂ© qu’une fois lors des sept dernières journĂ©es et avec 25 points, ils stagnent Ă  une inquiĂ©tante 15e position, loin des places europĂ©ennes…

Lille chute contre Dijon, coupeur de tĂŞtes

Après le Paris SG, après Rennes, Dijon s’est offert un nouveau scalp parmi les gros de la Ligue 1: Lille est allĂ© s’incliner 1-0 au stade Gaston-GĂ©rard, non sans avoir Ă©voluĂ© en supĂ©rioritĂ© numĂ©rique pendant plus de 40 minutes.

Les Nordistes pensaient pourtant ĂŞtre en mesure de faire craquer les Bourguignons, rapidement rĂ©duits Ă  dix avec l’exclusion de Hamza Mendyl (21e) pour une semelle levĂ©e Ă  hauteur des cĂ´tes de Luiz Araujo.

Mais ils n’en ont pas profitĂ©, butant sur l’excellent gardien Alfred Gomis, qui a Ă©coeurĂ© les attaquants lillois. Pire, c’est Dijon qui a ouvert la marque au retour des vestiaires sur une frappe en force de Julio Tavares (47e), auteur de son 4e but de la saison en Ligue 1.

Et les choses se sont corsĂ©es pour Lille lorsque Boubakary SoumarĂ© a Ă©tĂ© exclu Ă  son tour (67e): mĂŞme dominateur, le Losc n’a jamais rĂ©ussi Ă  revenir au score et concède sa deuxième dĂ©faite d’affilĂ©e en L1. Pas vraiment rassurant avant de recevoir le PSG le 26 janvier…

A l’inverse, Dijon respire un peu mieux: le club bourguignon n’avait plus gagnĂ© en championnat depuis le 23 novembre! Il remonte Ă  la 16e place, avec quatre points d’avance sur le barragiste.