Le Russe de l’AS Monaco Aleksandr Golovin auteur du seul but du match contre Dijon, le 9 novembre 2019 au stade Louis-II
Par Christophe BELLEUDI / © 2019 AFP

Monaco, dans la douleur, a empochĂ© un succès prĂ©cieux contre Dijon (1-0) qui lui permet de se rapprocher Ă  un point du podium, samedi Ă  l’occasion de la 13e journĂ©e de Ligue 1.

Après un dĂ©part catastrophique qui l’a vu remporter aucun de ses six premiers matches, l’ASM a relevĂ© la barre au point d’apercevoir cette deuxième place, son objectif en dĂ©but de saison, qui semblait si lointaine il y a deux mois.

Angers, dauphin du PSG, n’est plus qu’Ă  trois points, et Lille, troisième, Ă  une petite unitĂ©.

Battus Ă  Saint-Etienne (1-0) le week-end dernier, les MonĂ©gasques n’ont pas perdu leur temps Ă  tergiverser, grâce Ă  Aleksandr Golovin (43e) qui a jouĂ© le rĂ´le de buteur habituellement dĂ©volu Ă  Islam Slimani et Wissam Ben Yedder.

Pourtant, l’Ă©quipe de la PrincipautĂ© demeure très perfectible tant elle paraĂ®t encore bien fĂ©brile sur le plan dĂ©fensif.

Mais cette fois-ci, elle a tenu. Malgré une fin de rencontre mal maîtrisée, notamment lorsque Benjamin Lecomte, parfait jusque-là, a raté sa sortie aérienne et vu la tête de Jhonder Cadiz atterrir sur la barre transversale (87e).

De retour Ă  la pointe de l’attaque monĂ©gasque après sa blessure aux adducteurs, Slimani a, quant Ă  lui, Ă©galement Ă©tĂ© dĂ©cisif. Il n’a pas offert de but Ă  Ben Yedder mais Ă  Golovin, auteur d’un bel enchaĂ®nement contrĂ´le-frappe. L’attaquant algĂ©rien s’est ainsi offert sa 8e passe dĂ©cisive de la saison en L1.

Slimani passeur

Cette tardive ouverture du score en première pĂ©riode a logiquement rĂ©compensĂ© une domination monĂ©gasque, qu’Alfred Gomis, le gardien international sĂ©nĂ©galais de Dijon, a longtemps contestĂ©e.

Il s’est tour Ă  tour interposĂ© sur une tĂŞte de Kamil Glik (20e), sur une autre de BenoĂ®t Badiashile (29e), puis sur une nouvelle de Slimani (33e), qui venait de manquer magnifique opportunitĂ© suite Ă  une offrande de Gelson Martins (32e).

MalgrĂ© cette supĂ©rioritĂ©, les joueurs de Leonardo Jardim, pire dĂ©fense de l’Ă©lite (22 buts encaissĂ©s avant la rencontre) se sont, comme d’habitude, fait bien des frayeurs. Mounir Chouiar, bien accompagnĂ© par Julio Tavares et Cadiz (24e), a rĂ©gulièrement Ă©tĂ© proche de marquer (9e, 33e, 39e et 61e).

Mais, comme son vis-Ă -vis Gomis, Lecomte a Ă©tĂ© très performant, supplĂ©ant avec fermetĂ© les nombreuses errances de Glik, plus Ă  l’aise sur le plan offensif que dĂ©fensif.

Avec un peu de réussite en fin de rencontre (87e), Lecomte a permis aux siens de conserver le score. Et à Monaco de se remettre en ordre de marche pour viser le podium.