Monaco-Paris SG, initialement prévu dimanche soir (21h00) en clôture de la 15e journée de L1, est annulé en raison des intempéries
/ © 2019 AFP

Le match Monaco-Paris SG, initialement prévu dimanche soir (21h00) en clôture de la 15e journée de Ligue 1, est annulé “sur décision des autorités monégasques” en raison des intempéries, a annoncé dimanche le club de la Principauté.

“La Commission des compétitions de la Ligue de football professionnel fixera ultérieurement la date de la rencontre” entre le PSG, leader du championnat, et l’ASM, 14e du classement, a indiqué l’instance dans un communiqué.

Les départements du Var et des Alpes-Maritimes ont été placés en alerte rouge pluie-inondation dimanche matin, face à un “épisode méditerranéen marqué”, et les Alpes-de-Haute-Provence sont elles passées en alerte orange, a annoncé Météo France via un communiqué à 10h00.

Sont notamment menacées les parties est du Var et ouest des Alpes-Maritimes, deux départements où respectivement 82 et 66 communes ont été reconnues en état de catastrophe naturelle samedi après les dégâts causés par un précédent épisode méditerranéen le week-end dernier, épisode qui avait entraîné la mort de six personnes dans le Var.

“Nous nous trouvons face à la perspective d’un événement pénible et dangereux”, a commenté sur BFMTV Jean-Luc Videlaine, le préfet du Var, en précisant que les cours d’eau côtiers devraient réagir “plus fortement que le week-end dernier”, notamment dans le golfe de Saint-Tropez et dans le secteur de Sainte-Maxime.

Sont notamment surveillés les cours d’eau de la Nartuby, de l’Argens et du Gapeau.

Si les pluies ont effectivement commencé à tomber dimanche matin sur le Var, avec notamment 60 à 80 mm tombés localement sur le versant sud des Maures, aucune intervention notable n’était encore signalée du côté des pompiers du département, où des groupes de sauveteurs aquatiques ont été pré-positionnés sur les secteurs les plus à risques.

L’est du Var et l’ouest des Alpes-Maritimes sont les zones les plus menacées dimanche, avec des cumuls d’eau qui pourraient atteindre 150 à 200 mm, contre seulement 150 mm maximum encore annoncés samedi. Les zones littorales devraient être les plus touchées, avec des “risques de ruissellement et de débordement des cours d’eau côtiers très significatifs”, selon Météo France.

Sur le reste de ces deux départements les précipitations ne devraient pas dépasser les 100 mm localement, alors que cet événement météo est désormais prévu pour durer jusqu’à lundi 06h00.

Ces fortes pluies devraient s’atténuer dans la soirée de dimanche et dans la nuit.