L1: Mbappé sans égal, Benitez maintient Nice sur le podium

La joie de l’attaquant du Paris Saint-Germain Kylian Mbappé, après son doublé contre Saint-Etienne, lors de la 26e journée de Ligue 1, le 26 février 2022 au Parc des Princes
/ © 2022 AFP

Kylian Mbappé, étincelant avec le Paris SG contre Saint-Etienne (3-1), et Walter Benitez, infranchissable avec Nice à Strasbourg (0-0), ont marqué la 26e journée de leur empreinte, samedi en Ligue 1.

Les supporters parisiens ont choisi la bonne soirée pour scander leur amour de Mbappé en lui confirmant sur une banderole que “de Bondy à Paris, (son) histoire s’écri(vai)t ici”, au Parc des Princes.

En effet, le Francilien d’origine a livré samedi soir une prestation phénoménale, avec un doublé sur deux passes de Lionel Messi, et un centre magique de l’extérieur du pied pour Danilo Pereira, buteur lui aussi. De quoi faire oublier une entame de match ratée, dont l’ASSE avait profité grâce à Denis Bouanga.

Avec 14 buts en L1 cette saison, Mbappé revient à hauteur du Lillois Jonathan David en haut du classement des buteurs, mais il égale surtout le total à Paris de Zlatan Ibrahimovic, deuxième meilleur buteur de l’histoire du club avec 156 unités.

Si l’Uruguayen Edinson Cavani, 200 buts entre 2013 et 2020, reste encore loinet risque de ne pas être dépassé si Mbappé quitte le club fin juin à la fin de son contrat

, l’international français affole les compteurs, après son but libérateur en Ligue des champions contre le Real Madrid (1-0).

Le PSG domine désormais le championnat avec 16 points d’avance sur Nice et Marseille, avant le déplacement de l’OM à Troyes dimanche (17h05).

Nice résiste

Les Niçois devancent pour le moment Marseille à la différence de buts, mais leur place sur le podium était loin d’être acquise vu le déroulement de leur match à Strasbourg dans l’après-midi.

Contre des Alsaciens très solides et très dangereux, à l’image d’une saison surprenante qui les place aux portes du podium (5e), le Gym s’en est sorti grâce à de multiples parades de son gardien Benitez, imbattable dans un stade de la Meinau incandescent.

Les Niçois avaient été réduits à dix dès la 48e minute, après un second carton jaune infligé au capitaine Dante, et ont subi de nombreux assauts dans leur surface.

“Walter Benitez a été décisif, les joueurs ont tout fait pour ne pas encaisser de but”, a souligné l’entraîneur azuréen Christophe Galtier, néanmoins très remonté à l’égard du 4e arbitre, responsable d’un autre carton rouge, infligé à Justin Kluivert alors qu’il était sur le banc.

Nice pourra en effet regretter d’être privé d’un de ses joueurs importants dans un agenda chargé, avec la réception de Versailles mardi en demi-finale de Coupe de France.

D’autant que la lutte pour le podium fait rage: Rennes, 4e à trois points, a impressionné vendredi à Montpellier (4-2), et Monaco (6e) n’est pas loin non plus avant de recevoir Reims dimanche (13h00).

La 26e journée se referme par un choc de clubs mal en point cette saison, Lyon-Lille, dimanche soir (20h45).