L1: Lyon s’est sabordé contre Nice, pour la dernière de Garcia

L’attaquant camerounais de Lyon, Karl Toko Ekambi, aux prises avec le défenseur de Nice, William Saliba, lors du match de Ligue 1 à domicile, le 23 mai 2021

Par Francois-Jean TIXIER / © 2021 AFP

Une désillusion et la fin de l’aventure pour Garcia: Lyon, qui menait 2-1 à la mi-temps, s’est finalement incliné devant Nice 3 à 2, dimanche à domicile lors de la 38e et dernière journée de Ligue 1, et ne disputera pas la Ligue des Champions la saison prochaine.

Dans la foulée du match, Rudi Garcia a confirmé qu’il ne serait plus l’entraîneur des septuples champion de France. “C’était mon dernier match ce soir. J’aurais aimé laisser le club en Ligue des champions. L’aventure s’arrête là.”

L’Olympique lyonnais, pourtant soutenu par les encouragements très audibles de plusieurs centaines de supporters rassemblés à l’extérieur du stade faisant fi du couvre-feu, n’a pas su profiter du résultat nul (0-0) concédé par Monaco (3e) à Lens pour passer devant les Monégasques comme l’espérait l’entraîneur Rudi Garcia.

Lyon termine donc 4e et jouera la Ligue Europa la saison prochaine, ce qui aura forcément des implications sur la campagne de recrutement estivale.

Garcia avait toujours parié, comme le président Jean-Michel Aulas, sur un faux pas du club de la Principauté avant la fin de la compétition mais ses joueurs ont totalement failli en seconde période en raison de la faiblesse de leur défense qui a concédé au moins un but sur chacun de ses sept derniers matches et qui en a pris trois cette fois-ci.

Dans le même temps, l’animation offensive s’est totalement éteinte, et l’OL n’a eu aucune occasion sérieuse en seconde période.

Karl Toko Ekambi et Memphis Depay, dont c’était le dernier match avec Lyon où il est arrivé en janvier 2017, ont pourtant été les catalyseurs de leur équipe avant la mi-temps.

Toko Ekambi a inscrit deux buts de la tête à la réception de deux centres du Néerlandais (14, 40).

Le Camerounais porte ainsi son total de buts à quatorze cette saison alors que Depay a délivré ses 11e et 12e passes décisives (20 buts).

Lyon s’écroule après la mi-temps

Le capitaine lyonnais, qui a annoncé son départ vendredi a disputé 177 matches officiels avec le club rhodanien inscrivant 76 buts et délivrant 54 passes décisives.

Cela n’a pas été suffisant.

Car entre ces deux buts, le Danois Kasper Dolberg avait égalisé en reprenant un centre de Pierre Lees-Melou (1-1, 29), un but dans un premier temps refusé pour hors-jeu mais accordé finalement après l’intervention de la vidéo sollicitée cinq fois sur la seule première période.

La défense lyonnaise avait d’ailleurs montré des signes de faiblesses, déjà, avec trois parades décisives d’Anthony Lopes devant Rony Lopes (20, 21) puis Dolberg après un loupé de Marcelo (39) lequel a poussé Walter Benitez à la parade sur une reprise de la tête (33).

Houssem Aouar a bien pensé aussi avoir porté le score à 3-1 mais son but a été refusé pour un hors-jeu de Toko Ekambi (43).

Et Lyon s’est de nouveau fait reprendre au score, par un adversaire qui n’avait plus rien à jouer, 9e au classement après une saison ratée, sur un tir dans la lucarne d’Hassan Kamara après un mauvais renvoi sur un corner (2-2, 50).

Peu après, c’est William Saliba qui a donné un avantage décisif au Gym en reprenant de la tête un coup franc joué par l’ancien Lyonnais Amine Gouiri (3-2, 57) en profitant de la passivité de la défense rhodanienne.