L1: Lyon se relance dans la souffrance

Lyon, porté par Karl Toko-Ekambi (au centre), double buteur, a dominé Strasbourg, le 18 octobre 2020 à La Meinau
Par Nicolas BLASQUEZ / © 2020 AFP

Lyon, qui a mené 3-0 avant d’être presque rejoint, s’est relancé dans la souffrance (3-2) dimanche à Strasbourg pour la 7e journée de Ligue 1, mettant fin à deux mois sans victoire et remontant à la 7e place provisoire.

L’OL a pris l’ascendant sur des buts de Tino Kadewere (12e) et un doublé de Karl Toko Ekambi (26e, 42e). Mais ensuite, les Gones ont tremblé jusqu’au bout après la réduction du score par Habib Diallo (43e) et Jean-Eudes Aholou (55e).

Les Lyonnais, qui restaient sur quatre nuls et une défaite en championnat, ont enfin enregistré leur deuxième succès de la saison, le premier depuis fin août, et se sont rassurés avant une série de trois matches compliqués face à Monaco, Lille et Saint-Etienne.

Précis et efficaces en première période, les Lyonnais ont souffert après la pause car ils n’ont pas su creuser l’écart. Mais ils avaient assuré l’essentiel avant et totalisent désormais 10 points, cinq de moins que le leader du classement provisoire, le Paris SG (15 pts).

Le RCSA, qui a affiché un état d’esprit irréprochable, n’a pas été payé de ses efforts et reste englué à la 18e place avec seulement trois unités au compteur.

Ce n’est pas faute d’avoir bousculé les Lyonnais mais ces derniers ont enfin concrétisé leurs progrès offensifs avec l’ouverture du score rapide de Kadewere: lancé à la limite du hors-jeu dans le dos de la défense alsacienne, l’ancien Havrais a décoché une frappe puissante que Bingourou Kamara, pourtant sur la trajectoire, n’a pu que freiner (0-1, 12e).

Peu après un but de la recrue Lucas Paqueta refusé pour hors-jeu (16e), les Lyonnais ont aggravé la marque en contre: Memphis Depay a débordé côté droit et centré fort devant le but pour Toko Ekambi, qui a propulsé le ballon dans les filets (0-2, 26e).

Sonné, le Racing a poussé pour réduire le score mais a cruellement manqué de réalisme, à l’image d’Aholou, qui a buté sur Anthony Lopes (32e).

Lyon a tremblé

Le gardien lyonnais, testé positif au Covid-19 avec le Portugal pendant la trêve internationale mais rétabli juste à temps, a ensuite bloqué une tête de Stefan Mitrovic (39e) et vu une frappe a bout portant de Ludovic Ajorque s’envoler (40e).

L’OL, très efficace, a alors puni le RCSA avec un deuxième but de Toko Ekambi, décalé par Depay qui avait bien pris l’espace avant de s’enferrer dans la défense (0-3, 42e).

Mais ensuite, que ce fut dur pour les Lyonnais, soudain fébriles au milieu et fragiles derrière!

Après un tir de Jean-Ricner Bellegarde repoussé par Lopes, Habib Diallo, qui venait de rentrer, a bien suivi et inscrit son premier but sous le maillot strasbourgeois (1-3, 43e).

Et après un superbe sauvetage sur une tête de Diallo, Lopes s’est incliné quelques secondes plus tard sur une frappe rasante d’Aholou (2-3, 55e).

Poussé par un stade de la Meinau très bruyant malgré la juge réduite à 5.000 spectateurs, le Racing a jeté toutes ses forces dans la bataille pour arracher l’égalisation et a failli y parvenir: après un centre de Mohamed Simakan repoussé par Lopes, le ballon est revenu sur Aholou qui a tiré juste à côté (83e).

L’OL, qui a vu deux tentatives sauvées sur la ligne par les Alsaciens Mitrovic (73e) et Kenny Lala (74e), a tremblé, n’a pas craqué et a enfin regoûté au succès.