L1: Lyon-Paris SG pour le trône, Nantes-Lorient pour le siège éjectable

Le PSG de Kylian Mbappé reste sur un succès large contre Lille en Coupe de France au Parc des Princes, le 17 mars 2021
Par Emmanuel BARRANGUET / © 2021 AFP

Suspense à tous les étages. Si l’affiche Lyon-Paris SG, dans la course au titre, domine la 30e journée de Ligue 1 dimanche soir, le duel Nantes-Lorient, entre deux équipes requinquées, vaut de l’or dans la course au maintien.

Le choc: La bataille des Dauphins

Avec OL-PSG (21h00), les deux poursuivants du leader lillois s’affrontent directement. La première place ne sera en jeu que si le Losc, qui compte trois points d’avance, s’écroule à domicile devant le relégable nîmois (17h05) un peu plus tôt.

Attention! Le PSG n’a pas brillé cette saison contre les équipes du carré de tête. Battu deux fois par Monaco et auteur d’un 0-0 à Lille, il avait perdu le match aller à domicile face aux lyonnais (1-0), sur un but de Tino Kadewere.

Mais les Parisiens viennent de briser cet ensorcellement contre le Losc (3-0), mercredi en Coupe de France, le même adversaire qu’ils vont retrouver au Parc début avril, après la trêve internationale qui s’ouvre lundi.

Pour poursuivre sa série contre les cadors, le PSG espère un retour du roi Neymar, qui pourrait entrer en jeu après cinq semaines sur le flanc.

Le Brésilien complèterait un casting de rêve pour la Ligue 1, avec Kylian Mbappé en pleine forme, qui vient de marquer 14 buts en deux mois, toutes compétitions confondues, et Memphis Depay dans l’autre camp.

Les deux clubs les plus souvent champions depuis vingt ans (7 titres chacun) font preuve d’irrégularité depuis deux mois, contrairement à Lille. Le PSG a perdu trois fois en 2021, Lyon deux fois. S’il y a un perdant dimanche soir, il risque bien de décrocher dans la course au titre…

Le joueur: Milik, la confirmation ?

De bon augure pour Arkadiusz Milik? Dans le passé récent, les histoires de buteurs n’ont pas manqué entre Nice et l’OM. Mario Balotelli avait commencé son parcours niçois par un doublé qui avait ruiné les Marseillais (3-2) en septembre 2016.

Passé brièvement sous l’autre tunique, il avait lui-même marqué contre son ancien club (1-0) en mars 2019.

Dario Benedetto a lui aussi marqué son premier but en L1 lors d’une victoire de l’OM à Nice (2-1), en septembre 2019.

L’OM, qui reste sur sept victoires de rang contre son rival azuréen, compte donc sur son Polonais, en quête du fameux label de “grand attaquant”.

Il est bien parti avec quatre buts en sept matches, il n’a pas pu en jouer plus car une blessure l’a coupé dans son élan peu après son arrivée au mercato d’hiver.

Jorge Sampaoli, le troisième entraîneur de Milik en deux mois à l’OM, a lui aussi commencé sur une bonne série: il a remporté ses deux premiers matches.

S’il gagne le troisième, il lancera pour de bon l’OM dans la course à la 5e place, qualificative pour la Ligue Europa Conférence, troisième compétition européenne inaugurée la saison prochaine.

Le chiffre: 4

Comme la série de succès en L1 de Nantes contre Lorient, qu’il reçoit dans un match crucial pour le maintien. Les “Canaris”, 18es, sont revenus juste un point derrière les “Merlus” (17es) à la faveur de leur exploit au Paris SG (2-1).

Mais ces “trois points inespérés, maintenant il faut les valider”, insiste Antoine Kombouaré, entraîneur nantais qui “ne sera heureux” de la victoire au Parc des Princes “que si on bat Lorient”.

“Le boulot continue, on ne se relâche pas”, insiste le coach, qui a pris 8 points (sur 15 possibles) depuis son arrivée.

Lorient, placé juste au-dessus de la zone de flottaison, va mieux lui aussi (6 points pris sur la même période, une seule défaite),

Le match vaudra aussi pour le duel attendu entre les deux hommes en forme de chaque équipe, Randal Kolo Muani, buteur, passeur et dynamiteur au Parc, et le bien nommé Armand Laurienté, auteur d’un doublé dans un autre match pour le maintien contre Saint-Étienne (2-1), et d’un étourdissant slalom pour amener l’égalisation contre Nice (1-1).

Programme (en heures françaises):

Vendredi:

Saint-EtienneMonaco 0-4

Samedi:

(13h00) MetzRennes

(17h00) NiceMarseille

Dimanche:

(13h00) StrasbourgLens

(15h00) MontpellierBordeaux

BrestAngers

DijonReims

NantesLorient

(17h05) LilleNîmes

(21h00) LyonParis SG