L1: Lyon met la pression, Lens monte dans le Top-5

Le milieu de Lyon, Houssem Aouar, fêté par son coéquipier Memphis Depay pour son but lors du match de Ligue 1 à domicile face au Stade Rennais, le 3 mars 2021
Par Jeremy TALBOT / © 2021 AFP

Avant les rencontres de Lille et Paris en soirée, Lyon s’est emparé de la première place de Ligue 1 mercredi grâce à une victoire 1-0 acquise tardivement et difficilement contre une équipe de Rennes en plein naufrage.

Lyon forte tête

Le choc s’annonçait alléchant entre le favori lyonnais et le challenger rennais, en crise de résultats et sonné par le départ surprise lundi de son entraîneur Julien Stéphan. Pourtant, le spectacle a mis longtemps à démarrer, et cela malgré les bonnes intentions affichées par les Bretons au Groupama Stadium.

Buteur tardif (74e), un quart d’heure après son entrée en jeu, Houssem Aouar a offert à l’OL trois points précieux dans la course au titre, trois jours après avoir été accroché par Marseille (1-1).

Le jeune milieu international français, laissé sur le banc au coup d’envoi au profit du décevant Bruno Guimaraes, a débloqué la situation après un formidable travail du capitaine Memphis Depay, impeccable dans l’engagement et la révolte.

Du côté de Rennes, la soupe à la grimace continue. Deux jours après la démission de Stéphan, son ex-adjoint Philippe Bizeul n’a pas pu empêcher une quatrième défaite consécutive en Ligue 1, les Rouge et Noir glissant à la dixième place.

L’OL compte le même nombre de points que Lille, hôte de Marseille en soirée, et deux de plus que le Paris SG qui défie Bordeaux en Gironde.

Lens carbure

L’autre bonne opération du début de soirée est à mettre au crédit de Lens, promu audacieux qui s’est imposé 3-2 dans le Chaudron vide de Saint-Etienne. Les Sang et Or chipent la cinquième place à Metz, battu à domicile par Angers (1-0) sur un penalty d’Angelo Fulgini juste avant la pause. Cela promet un étonnant duel de haut de tableau entre Lensois et Messins, le 14 mars à Bollaert.

Après cette deuxième défaite d’affilée, les Stéphanois pointent à la 16e place mais conservent une avance de cinq points sur Nîmes, l’actuel barragiste, battu 2-1 mercredi à Nice.

Dijon, lanterne rouge, s’est incliné 3-1 à Brest.