L1: Lyon attend avec impatience la fin du mercato

L’entraîneur de Lyon, Rudi Garcia, avant le match de Ligue 1 à Montpellier, le 15 septembre 2020
Par Francois-Jean TIXIER / © 2020 AFP

Alors que Jean-Michel Aulas voulait avoir bouclé les dossiers “départs” ce vendredi, Memphis Depay, Houssem Aouar, Moussa Dembélé ou Jeff Reine-Adelaïde font toujours partie de l’effectif de l’Olympique lyonnais qui reçoit Marseille dimanche dans le choc de la 6e journée.

L’OL semble avoir son propre calendrier pour le mercato qui prend pourtant officiellement fin lundi à minuit dans toute l’Europe.

Quatre joueurs, Memphis Depay, Houssem Aouar, Moussa Dembélé ou Jeff Reine-Adelaïde, blessé et forfait pour le duel contre l’OM, veulent voguer vers de nouveaux horizons et susciteraient un intérêt certain depuis plusieurs semaines, mais aucun de ces dossiers n’a été réglé.

“Pour l’instant, ils appartiennent à l’OL, donc ils sont disponibles pour dimanche. Jean-Michel Aulas avait dit que la limite était vendredi minuit. Après, dans la même conférence de presse, il a dit aussi samedi matin”, a rappelé l’entraîneur de l’OL Rudi Garcia en conférence de presse.

“J’attends des nouvelles de mes dirigeants pour savoir qui je peux convoquer ou pas demain (samedi) après l’entraînement. Et l’entraînement est tard (17h00)”, a-t-il avoué.

Avant de donner rendez-vous au 5 octobre, au terme du mercato: “On en saura plus lundi soir”, a-t-il reconnu.

Alors que son équipe n’a engrangé que six points en cinq matches et pointe à une inquiétante 11e place, l’entraîneur de l’OL veut surtout que ses joueurs, ceux qui pourraient partir en tête, soient concentrés sur la 6e journée de L1.

“Il faut demander à Juninho”

“Il ne faut pas que les incertitudes nous perturbent. On se prépare pour battre Marseille”, a-t-il insisté.

Comme des négociations peuvent évidemment aboutir dans les dernières heures du marché des transferts, Garcia navigue à vue dans cette période trouble. Au rayon des départs comme pour celui des arrivées.

Attend-il, d’ici lundi soir, d’autres joueurs que le Brésilien Lucas Paqueta, arrivé cette semaine à Lyon en provenance de l’AC Milan contre 20 millions d’euros et qui devrait faire partie du groupe pour affronter l’OM ?

“Il faut demander à Juninho et à mes dirigeants. Je n’ai pas d’idée par rapport à ça. C’est vrai qu’il faut rééquilibrer l’effectif mais tant qu’on ne sait pas qui part…”, a déclaré Garcia, renvoyant la balle à la direction.

Le jeune attaquant uruguayen (18 ans) Facundo Pellistri, du Penarol Montevideo, est attendu en fin de semaine.

L’entraîneur a semblé d’autant plus agacé que le crédit gagné en atteignant les demi-finales de la Ligue des champions en août s’est largement effrité depuis parmi les supporters et observateurs.

Une place pour Paqueta

Au point que le laborieux début de saison en L1 pourrait lui coûter son poste et que son départ est envisagé au terme de son contrat, le 30 juin prochain.

“C’est une question à poser à mes dirigeants. Moi, je ne me pose pas cette question, évidemment. Je donne le meilleur, avec mes joueurs, j’essaie de trouver des solutions pour que nous soyons plus réalistes devant le but. Je n’ai pas de temps à perdre avec ces choses-là”, a-t-il balayé.

Il lui faut faire une place à Paqueta, alors que Reine-Adelaïde et Aouar qui évoluent dans le même registre, sont toujours là.

“Il est important de trouver son meilleur poste. Il a travaillé avec trois entraîneurs différents à l’AC Milan. Je ne suis pas certain que ce soit un joueur qu’il faille excentrer. Je pense qu’il a besoin d’être mis au coeur du jeu. Il peut jouer relayeur dans un milieu à trois ou meneur de jeu selon le système”, a souligné Garcia.

Pour son effectif comme pour son système de jeu, Garcia verra beaucoup plus clair après lundi minuit.