L1: Lyon assomme Nice et tutoie le top-5, Lille double Montpellier

La joie de Karl Toko Ekambi avec Lucas Paqueta après avoir marqué le but du break contre Nice à Decines-Charpieu, le 12 février 2022
Par Jérémy TALBOT / © 2022 AFP

Troisième de Ligue 1, Nice a vécu un trou d’air à Lyon (2-0), remonté aux portes du top-5, samedi durant une 24e journée où le champion de France Lille a dominé et doublé Montpellier (1-0), un concurrent pour les places européennes.

Capable du meilleur (victoire 4-1 contre l’OM mercredi en Coupe de France) comme du pire (défaite 1-0 contre Clermont le week-end dernier), les Niçois ont replongé du mauvais côté sur le terrain des Lyonnais.

Ce résultat fait les affaires de l’Olympique de Marseille, assuré de rester le dauphin du Paris Saint-Germain à l’issue de la 24e journée, peu importe son résultat dimanche (20h45) à Metz.

Les Aiglons conserveront aussi leur place sur le podium malgré ce second revers d’affilée en Championnat, en vertu d’une avance suffisante sur ses poursuivants Strasbourg (4e), en déplacement à Angers dimanche, et Rennes (5e) qui s’est incliné 1-0 vendredi à Paris.

Réveil lyonnais

La remontée jusqu’à la sixième place, à égalité de points avec les Rennais, offre de l’air à l’OL, battu 2-0 la semaine passée à Monaco et chahuté par son public avant le coup d’envoi.

“Votre irrégularité et votre mentalité sont à vomir, réveillez vous!”, ont exhorté les ultras des Bad Gones. Les joueurs les ont écoutés, ont sorti les griffes et offert un joli spectacle, bien aidé par un scénario favorable.

Après deux minutes et trente secondes, en effet, l’attaquant niçois Justin Kluivert, légèrement bousculé, a touché le cuir de la main dans sa propre surface, offrant un penalty à Moussa Dembélé.

L’avant-centre français l’a raté, son partenaire Lucas Paqueta a bien suivi mais le but a été invalidé pour une position illicite du Brésilien au départ. Dembélé a saisi la seconde chance offerte (8e, 1-0), inscrivant au passage son 4e but en 5 matches.

Dominatrice, l’équipe de Peter Bosz a creusé l’écart après un joli numéro de Tanguy Ndombélé et une réalisation de Karl Toko-Ekambi (52e, 2-0), revenu de la Coupe d’Afrique des nations.

Elle aurait pu faire mieux sans des arrêts de Walter Benitez devant Toko Ekambi (30e) et Tino Kadewere (77e), et un sauvetage d’Amine Gouiri sur sa ligne après une tête de Thiago Mendes (41e). Nice s’est montré peu dangereux, sauf sur un centre de Kluivert où Khephren Thuram, déséquilibré, aurait pu obtenir un penalty (34e).

“Bouffée d’oxygène” pour Lille

En fin d’après-midi, Lille s’est relancé dans la course à l’Europe avec une victoire minimaliste à Montpellier signée Xeka (77e, 1-0).

A défaut d’être vraiment mordants, les “Dogues” ont retrouvé de l’élan dans l’Hérault après deux revers consécutifs contre Brest (0-2) et le Paris SG (1-5). Les voilà remontés à la 8e place avec 35 points, un de plus que leurs hôtes, trois de moins que le 4e Strasbourg.

“On vient de vivre une semaine compliquée, on a apporté une bonne réponse” s’est réjoui Jocelyn Gourvennec en évoquant même une “bouffée d’oxygène”.

Dix jours avant d’aller à Chelsea en 8e de finale de Ligue des champions, l’entraîneur lillois a laissé Burak Yilmaz et Hatem Ben Arfa sur le banc au coup d’envoi, ainsi que le gardien Ivo Grbic dont les erreurs ont coûté cher face au PSG.

Léo Jardim, son remplaçant, a tenu la baraque d’entrée face à des reprises de volée de Téj Savanier (4e), excellent pour son retour après 3 matches de suspension, de Junior Sambia (17e) et de Florent Mollet (25e). A cinq minutes de la fin du temps réglementaire, le Brésilien a failli être mis en danger sur penalty, mais l’arbitre Stéphanie Frappart s’est rétractée après recours à la VAR.

“Ce n’était pas le plus beau des matches, mais on cherchait la victoire et on l’a eu”, a savouré sur Prime Video le milieu portugais Xeka, auteur de son troisième but seulement cette saison toutes compétitions confondues (succès 1-0 contre le PSG au Trophée des champions en août et 2-1 contre Rennes en L1 en décembre).

Pour Montpellier, l’année 2022 sent mauvais: il s’agit de son quatrième revers en cinq matches de championnat.