L1: Lyon arrache le nul mais perd deux points à Reims

L’attaquant néerlandais de Lyon, Memphis Depay, aux prises avec le défenseur ivoirien de Reims, Ghislain Konan (g), lors du match de Ligue 1 à Reims, le 12 mars 2021
/ © 2021 AFP

Lyon a perdu deux points précieux dans la course au titre de champion de France en concédant le nul (1-1) à Reims, avec une égalisation arrachée dans le temps additionnel, vendredi en ouverture de la 29e journée de Ligue 1.

Brouillon en première période mais dominateur en seconde, l’OL a tour à tour manqué d’idées puis d’efficacité face à un gardien rémois infranchissable. Predrag Rajkovic a notamment écoeuré les Lyonnais avec trois superbes parades (49e, 50e, 81e).

Finalement, dans le temps additionnel, Tino Kadewere a réussi à arracher de la tête une égalisation largement méritée (90e+2) pour répondre à l’ouverture du score de Mathieu Cafaro (33e).

“Ce match nul c’est la sanction de notre première période (…) Il y a trop d’écart entre une piètre première période et une deuxième période très aboutie. Ce n’est pas tactique ou technique, c’est une histoire d’envie”, a déploré l’entraîneur rhodanien Rudi Garcia.

Même si les Gones ont prolongé leur série d’invincibilité à l’extérieur pour la porter à 13 matches (8 victoires, 5 nuls), ils ont laissé échapper deux points cruciaux dans la lutte pour le titre face à une équipe de milieu de tableau.

Avec 60 points, ils reviennent à la hauteur du Paris SG, qui reçoit Nantes dimanche, mais restent à deux longueurs du leader, Lille, qui se déplace chez le quatrième, Monaco (55 pts). En outre, Lyon recevra le PSG lors de la prochaine journée.

“On n’a pas été capable d’être premier et de mettre la pression sur les adversaires. Mais il reste neuf matches et 27 points, il y a encore des confrontations directes donc tout est encore ouvert et possible”, a jugé le technicien lyonnais.

Avant la rencontre, les joueurs du Stade de Reims (11e, 35 pts) ont rendu hommage à Christian Lantenois, le photographe du quotidien L’Union récemment agressé et toujours dans un état critique.

Dès la début du match, Lyon, disposé en 4-3-3 avec une ligne d’attaque composée de Memphis Depay, Karl Toko Ekambi et Rayan Cherki, a confisqué le ballon, mais a éprouvé beaucoup de difficultés à mettre en danger le solide bloc rémois.

Dominés, les Champenois ont toutefois profité de la moindre situation pour s’approcher du but d’Anthony Lopes, à l’image d’un tir de Valon Berisha (15e) ou d’une frappe de Boulaye Dia repoussée par le portier rhodanien (21e). La troisième occasion était alors la bonne: sur un centre de Thomas Foket, Cafaro a placé une demi-volée imparable sous la barre du but de Lopes (1-0, 33e).

Rajkovic intraitable

Mécontent du rendement de son équipe, Rudi Garcia a procédé à trois changements au retour des vestiaires, un dans chaque ligne, avec les sorties de Cherki, Houssem Aouar et Mattia De Sciglio. Les entrées de Maxwell Cornet, Maxence Caqueret et Kadewere ont eu pour effet de faire basculer l’OL en 4-2-3-1.

Rapidement, Lyon a acculé Reims devant sa surface et n’a pas tardé à se montrer dangereux, mais est tombé sur un gardien adverse très inspiré. Rajkovic a d’abord détourné superbement de la main gauche une tentative à bout portant de Depay (49e), avant de repousser une frappe puissante de Toko Ekambi (50e).

Le portier serbe de Reims a encore sauvé son équipe en détournant du bout des gants un tir de Cornet (82e). Et quand il était battu, le tir de Caqueret a fui le cadre (84e).

Entre temps, le milieu Marshall Munetsi avait failli creuser l’écart au terme d’un superbe rush ponctué d’une frappe repoussée par Lopes sur Nathanaël Mbuku, qui a envoyé sa reprise au-dessus (58e).

En fin de match, un tir en pivot de Depay a frôlé le montant droit de Reims (87e), avant que Kadewere n’offre un point presque inespéré aux siens en reprenant de la tête un centre du Néerlandais (1-1, 90e+2). Un moindre mal, mais il faudra montrer autre chose le week-end prochain pour inquiéter le PSG.