L1: l’OM veut enchaîner contre Lille, Rennes doit stopper l’hémorragie

La joie des Marseillais, après l’ouverture du score contre Bordeaux, lors de la 20e journée de Ligue 1, le 7 janvier 2022 au Matmut Stadium
Par Julie DEMARCY / © 2022 AFP

Fort de son succès à Bordeaux, si longtemps attendu, Marseille espère conforter sa place sur le podium dimanche contre Lille à l’occasion de la 21e journée de Ligue 1, où Rennes (4e) tentera de renouer enfin avec la victoire face aux Girondins.

L’affiche: OM-Lille, défense de fer face au champion

Après 44 ans d’attente, Marseille a enfin ramené trois points de Bordeaux (1-0). C’est avec ce succès historique en poche que les Olympiens retrouvent le Vélodrome dimanche face à Lille, champion en titre mais seulement 10e.

Depuis son revers à domicile contre Brest début décembre (2-1), l’équipe de Jorge Sampaoli n’a plus perdu. L’OM, qui vient de s’attacher les services de l’attaquant Cédric Bakambu, affiche en outre une solidité défensive impressionnante, avec seulement 15 buts encaissés en L1 cette saison (meilleure défense de la compétition).

Derrière le Paris SG, leader avec 11 points d’avance et qui reçoit Brest (13e) samedi, l’OM est à la lutte avec Nice pour la deuxième place.

De son côté, le champion lillois a bien terminé 2021 par un succès chez les Girondins (3-2) mais a mal débuté 2022 avec une élimination en Coupe de France aux tirs au but chez le grand rival Lens, après avoir mené 2-0.

Rebond obligatoire face à Marseille, que le Losc avait dominé 2-0 à domicile en octobre.

Le duel de moribonds: Rennes-Bordeaux

Deuxième début décembre après un bel automne, Rennes est tombé du podium (4e), la faute à une série catastrophique en décembre et début janvier.

L’équipe de Bruno Genesio a enregistré quatre défaites lors de ses cinq derniers matches de championnat. Si elle s’est brillamment qualifiée en terminant première de son groupe de Ligue Europa Conférence, la formation bretonne a en revanche été éliminée en Coupe de France par Nancy (L2).

Les Rennais accueillent dimanche des Bordelais à la situation bien plus problèmatique encore, puisqu’ils flirtent toujours avec la zone rouge (17e).

Décimés par les cas de Covid-19, les Girondins ont été éliminés à Brest en Coupe (3-0) et se sont inclinés en L1 face à Marseille (1-0), perdant leur précieuse invincibilité dans ces confrontations.

L’ambiance est décidément morose en Gironde, où le capitaine Laurent Koscielny et deux autres joueurs ont été mis à l’écart…

Les retrouvailles: Strasbourg-Montpellier

Deux semaines après leur 16e de Coupe de France, Strasbourg et Montpellier se retrouvent en championnat. Le 2 janvier, les Montpelliérains s’étaient qualifiés en 8e en s’imposant 1-0 à La Mosson.

Pour la revanche dimanche à La Meinau, les Strasbourgeois seront toutefois privés de Ludovic Ajorque, 10 buts cette saison, suspendu après avoir reçu un carton jaune lors de ce match de Coupe, son troisième en dix rencontres officielles.

Une absence de taille pour les Alsaciens, l’avant-centre ayant contribué à près d’un tiers des buts de son équipe, deuxième meilleure attaque de Ligue 1 (36 buts) derrière Paris (40). L’équipe de Julien Stéphan sera aussi privée de l’international sénégalais Habib Diallo (8 buts), parti à la CAN. Strasbourg récupère toutefois son gardien Matz Sels, sorti de l’isolement après son test positif au Covid.

Du côté de Montpellier, l’attaquant Stephy Mavididi et le gardien Jonas Omlin, absents lors du match de Coupe, seront bien là pour ce duel de prétendants à l’Europe, à l’inverse de leur entraîneur Olivier Dall’Oglio, positif au Covid. Montpellier, très en forme ces dernières semaines, est 5e, mais Strasbourg, 8e, n’est qu’à deux points.

Le chiffre: 1

Une seule victoire: c’est le total famélique de l’Olympique Lyonnais (11e) lors de ses sept derniers matches toutes compétitions confondues.

Depuis leur dernier succès en L1, le 28 novembre à Montpellier (1-0), les hommes de Peter Bosz ont perdu chez eux contre Reims (2-1) et collectionné les matches nuls, le dernier contre le PSG à domicile (1-1).

Un bilan médiocre auquel s’est ajouté une disqualification en 32e de finale de Coupe de France après des incidents en tribunes face au Paris FC.

Les coéquipiers de Lucas Paqueta seraient bien inspirés de s’imposer chez le mal classé Troyes (16e) dimanche, sans quoi la pression va s’accentuer sur Bosz, visé par un ultimatum du président Jean-Michel Aulas, qui lui a donné deux mois pour redresser la barre.

“Il n’y a pas de résultats à la hauteur. On a dit +on continue+ jusqu’à fin février pour voir ce que cela donne”, a prévenu Aulas au micro d’Europe 1, tout en reconnaissant un intérêt pour Laurent Blanc, actuellement entraîneur d’Al-Rayyan (Qatar).

Programme de la 21e journée de Ligue 1:

Vendredi

Nice – Nantes 2-1

Samedi

(17h00) Saint-EtienneLens

(21h00) Paris SG – Brest

Dimanche

(13h00) RennesBordeaux

(15h00) LorientAngers

MonacoClermont

ReimsMetz

StrasbourgMontpellier

(17h05) TroyesLyon

(20h45) MarseilleLille