L1: l’OM s’embourbe, Nice s’accroche, débuts timides pour Guion à Bordeaux

Le capitaine marseillais Dimitri Payet bute sur Alidu Seidu, lors du revers inattendu de l’OM devant Clermont au Vélodrome, le 20 férvier 2022
Par Jean DECOTTE / © 2022 AFP

Resserrement en tête! Surpris par le promu Clermont (2-0), Marseille voit sa deuxième place menacée par ses poursuivants, dont Nice, vainqueur d’Angers (1-0) dimanche en Ligue 1. En bas de tableau, David Guion, nouvel entraîneur de Bordeaux, a mesuré l’ampleur du chantier contre Monaco (1-1).

Marseille cale, Nice recolle

On peut découvrir l’élite et aller s’imposer au stade Vélodrome, sans complexe: les Clermontois, novices en L1, ont décroché un succès de prestige contre l’OM, qui, faute d’idées et de vitesse, a raté l’opportunité de consolider sa place de dauphin du Paris SG.

C’est mérité pour le club auvergnat, qui a marqué par Mohamed Bayo (13e), auteur de son 10e but en Ligue 1, et Jim Allevinah en fin de match (84e) en faisant déjouer les Marseillais par son jeu discipliné, prenant des points précieux dans la course au maintien.

Et c’est rageant pour l’équipe de Jorge Sampaoli, incapable d’accélérer face au bloc bas très compact.

L’OM s’est contenté de faire tourner le ballon, en ronronnant, sans parvenir à accélérer. Et sur les rares tentatives marseillaises, la frappe limpide de Dimitri Payet (38e) a été sortie pas le gardien Ouparine Djoco, également vigilant sur la talonnade d’Arkadiusz Milik (43e), la frappe rasante de Valentin Rongier (56e) ou le tir à bout portant de Cengiz Ünder (57e).

Ce surplace de Marseille (46 pts) fait les affaires de Nice (45 pts), qui a battu Angers après deux défaites d’affilée en L1 et rejeté à trois longueurs la menace de Strasbourg (42 pts).

Les Aiglons se sont imposés grâce à un but opportuniste de Justin Kluivert (19e) et Angers, battu pour la quatrième fois d’affilée en L1, n’a pas réussi à réagir.

L’équipe de Christophe Galtier reprend un peu son souffle avant un rude enchaînement de matches: contre son poursuivant Strasbourg samedi prochain, puis en demi-finale de Coupe de France contre Versailles (N2) et face au Paris SG, leader, début mars…

Strasbourg freiné, Rennes déchaîné

Les Strasbourgeois, eux, ont subi un petit coup d’arrêt à Saint-Etienne mais ils ont grignoté un point face à des Verts qui continuent d’engranger dans leur mission sauvetage.

Le scénario a été particulièrement débridé: Saint-Etienne a mené grâce à un coup franc indirect transformé par Ryad Boudebouz (4e), puis Strasbourg a renversé le score avec sa force offensive habituelle grâce à Habib Diallo (21e) et Lucas Perrin (30e). Et c’est enfin Wahbi Khazri qui a égalisé pour les Verts (34e).

“Nous faisons encore tourner le compteur points avec un de plus”, s’est satisfait l’entraîneur strasbourgeois Julien Stéphan.

Pour Rennes, la réception de Troyes a tourné au festival offensif: Serhou Guirassy a inscrit un joli doublé (14e, 20e), puis Martin Terrier (75e) et Gaëtan Laborde sur penalty (86e) ont maintenu leur équipe à la cinquième place (40 pts).

Pas encore d’effet Guion à Bordeaux

Dans le bas du classement, les Girondins espéraient un électrochoc avec leur nouvel entraîneur David Guion, censé redonner un peu de stabilité à la pire arrière-garde de Ligue 1.

Mais si le scénario a d’abord été favorable à Bordeaux, avec un but de Rémi Oudin (22e) et l’exclusion du Monégasque Aurélien Tchouaméni (34e), le club marine et blanc ensuite été dominé avant de concéder l’égalisation, en supériorité numérique, sur un but gag et contre son camp de Marcelo (67e).

“On est encore en manque de confiance et quand on recule (…), on n’est pas à l’abri”, a analysé David Guion, dont l’équipe reste engluée à la dernière place (21 pts).

Pas de vainqueur non plus entre Reims et Brest (1-1), l’attaquant Martin Satriano (34e) ayant répondu au capitaine rémois Wout Faes (4e).

La recrue brestoise Youcef Belaïli a raté un penalty (53e) et le club de Brest a annoncé vouloir “mener l’enquête” sur les “éventuelles insultes racistes” subies par l’international algérien pendant la rencontre.

Pas de sursaut non plus pour le mal-classé Lorient, qui a été battu 1-0 par Montpellier sur un but de Téji Savanier (56e).