L1: Lille stagne tristement, Nantes enchaîne avant OM-PSG

Le Lillois Reinildo Mandava et Ronael Pierre-Gabriel du Stade brestois se neutralisent à l’image de leurs équipes qui se sont quittées dos à dos (1-1) à Villeneuve-d’Ascq, le 23 octobre 2021
/ © 2021 AFP

Lille, en manque d’inspiration, a timidement buté sur Brest (1-1), tandis que Nantes a enchaîné un troisième succès de suite à domicile, contre Clermont (2-1), samedi pour la 11e journée de Ligue 1, qui prendra une autre dimension dimanche avec le classique OM-PSG.

Le Losc n’impressionne plus grand monde en Ligue 1, et surtout pas ses propres supporters. Même l’attaquant Burak Yilmaz, si précieux la saison dernière dans la quête du titre, est sorti sous les sifflets du stade Pierre-Mauroy, en filant directement aux vestiaires, visiblement remonté.

Les Lillois avaient pourtant ouvert le score grâce à Jonathan David (19e), mais ils se sont progressivement délités, et ont même tangué contre le 18e de Ligue 1 (6 pts), qui a égalisé sur un coup franc mal dévié de Romain Faivre (32e) et s’est même créé plusieurs opportunités en seconde période.

Une semaine après la piteuse défaite à Clermont (1-0), et trois jours après un autre match nul en Ligue des champions contre le Séville FC (0-0), synonyme de surplace en C1, le Losc ne décolle pas du milieu de classement (9e, 15 pts), alors qu’il aurait pu intégrer le top 5 en cas de succès.

La Beaujoire exulte

Le top 5 a au contraire souri à Nantes après cette 11e journée.

Les Canaris (17 pts) ont poursuivi leur belle série en gagnant pour la 3e fois de suite à la Beaujoire, délivrés par Ludovic Blas contre Clermont, 14e (13 pts).

Le match, d’abord très tendu avec deux exclusions en première période et quelques prises de bec entre les deux entraîneurs, puis plus débridé en seconde, a enchanté les supporters nantais, qui ont terminé la rencontre dans de vibrants chants.

Nantes revit: trois victoires à domicile, c’est en effet le total de… toute la saison dernière, terminée au bord de la relégation.

“On a fait un énorme match”, a jubilé l’entraîneur Antoine Koumbouaré, sans oublier de rappeler à ses joueurs de rester “humbles”, car le programme est corsé avec un enchaînement de rencontres contre le Paris SG, Lille puis Marseille en trois journées entre le 20 novembre et le 1er décembre.

Le PSG et l’OM sont bien loin de penser à leur futur adversaire nantais: ils ont rendez-vous dimanche soir (21h00) au Vélodrome pour un classique de Ligue 1 à l’odeur de poudre, le premier de Lionel Messi sous ses nouvelles couleurs.

Avant cela, Lens tentera de conserver sa deuxième place contre Metz (15h00), et Lyon ira défier Nice (13h00) dans un autre choc du haut de tableau, les deux équipes totalisant 16 points.

Vendredi, au terme d’une soirée de chaos, entre jets de fumigènes et coup d’envoi retardé par les supporters stéphanois en colère, la lanterne rouge Saint-Etienne avait arraché le nul contre Angers (2-2). Mais l’ASSE risque des sanctions: la Commission de discipline de la Ligue a prévu de se réunir lundi pour étudier les incidents.