L1: Lille s’affirme en leader mais veut retrouver la manière

L’entraîneur de Lille, Christophe Galtier, lors du match de Ligue 1 à domicile face à Dijon, le 31 janvier 2021
/ © 2021 AFP

Sur une série de quatre succès par un but d’écart, Lille, leader de la Ligue 1, sait qu’il faudra faire des matches complets pour ne pas égarer de points en route, à commencer par mercredi (19h00) à Bordeaux, à l’occasion de la 23e journée.

Si gagner à Rennes était une vraie performance, les trois autres adversaires du leader étaient plus abordables. À la lutte pour le maintien, Nîmes et Dijon n’ont été battus que 1-0. Et il a fallu attendre les arrêts de jeu pour dominer Reims (2-1), une formation de deuxième partie de tableau.

“Mais on sait que, quand on est mené par cette équipe rémoise, il est dur de l’emporter car on connaît sa qualité dans cette situation. On a su revenir avec nos armes, notre état d’esprit et notre détermination”, a relativisé Christophe Galtier en conférence de presse mardi.

Du côté lillois, où le discours du coach comme celui de ses joueurs montre depuis longtemps une ambition dans les résultats comme dans la manière, le petit coup de moins bien dans le jeu reste au cœur des préoccupations.

“On est content avec ces trois points mais on doit retenir qu’on n’est pas satisfait de notre deuxième mi-temps. On a perdu plus de ballons, raté beaucoup de passes, on aurait pu prendre de meilleures décisions”, a dit le défenseur José Fonte après la victoire contre Dijon dimanche.

Pas de soucis physiques

Christophe Galtier est au moins aussi mitigé que son capitaine. D’autant que son avis sur la rencontre a évolué au fil des jours.

“À chaud, j’ai pensé que mon équipe était moins bien physiquement mais ce n’était pas le cas. Tous les paramètres que nous avons montrent qu’on était très bons dans le domaine athlétique”, a expliqué l’entraîneur nordiste.

Le technicien insiste donc sur un point: la justesse, dans les gestes comme dans les choix. “On n’a pas eu assez d’exigence technique, on s’est compliqué la vie en voulant jouer de manière individuelle et en perdant des ballons trop rapidement. On est un peu sorti de notre plan de jeu.”

Pour l’instant, les temps faibles ne sont pas sanctionnés. Avec quinze buts encaissés, Lille possède la deuxième défense du championnat et son portier Mike Maignan est peu sollicité.

Si la charnière, composée de José Fonte et Sven Botman, qui a débuté 21 des 22 journées de L1, affiche une grande solidité, c’est d’abord collectivement que se fait la différence.

“Continuer à être nous-mêmes”

Les nombreuses courses de l’attaquant Jonathan David et de l’ailier Jonathan Bamba, qui pressent et bloquent les lignes de passes, permettent ainsi de récupérer les ballons avant qu’ils n’arrivent dans la zone dangereuse. Encore faut-il savoir exploiter ces récupérations et rentabiliser les temps forts.

Au-delà des moments passés sans la balle, notamment en seconde période à Rennes, Lille doit réussir à se mettre à l’abri pendant ses phases de domination.

Son plan de jeu en 4-4-2 étant connu de tous et les hommes chargés de l’animer changeant très peu, il n’y aura pas d’effet de surprise pour Bordeaux, l’adversaire de mercredi qui a retrouvé des couleurs et un fond de jeu en 2021, comme pour les prochains.

Tout dépendra donc de la capacité à maintenir un niveau de performance qui, jusque-là, permet aux Dogues d’être de vrais candidats au titre. “On doit continuer à être nous-mêmes en retrouvant une meilleur qualité de jeu sur la durée d’un match”, a conclu Christophe Galtier.