L1: Lille rechute à Dijon

L’attaquant de Lille Loïc Rémy (g) marqué par le défenseur de Dijon Wesley Lautoa, le 12 janvier 2020 à Dijon
/ © 2020 AFP

Lille, pourtant longtemps en supériorité numérique, a manqué l’occasion de monter sur le podium en s’inclinant dimanche à Dijon (1-0), qui s’offre lui du répit dans la course au maintien, lors de la 20e journée de Ligue 1.

En perdant à Dijon, Lille (5e, 31 pts) a confirmé ses difficultés à l’extérieur, où les Dogues n’ont pris que cinq points depuis le début de la saison. Grâce à un but de Julio Tavares (47e), l’équipe bourguignonne remonte elle à la 16e place (21 pts) avec quatre longueurs d’avance sur le barragiste Amiens.

Après un début d’année 2020 réussi avec deux succès en coupe, le Losc est retombé dans ses travers, qui l’avaient conduit à un lourd revers contre Monaco avant Noël (5-1). Lille reste derrière Nantes (4e, 32 pts) et Rennes (3e avec un match en moins, 33 pts).

Dans une rencontre qui s’est terminée à 10 contre 10, Dijon, qui s’était déjà offert le PSG début novembre, s’est rassuré après cinq matches sans victoire en championnat.

Le DFCO avait pourtant bien mal commencé la rencontre, avec un carton rouge direct adressé au défenseur international marocain Hamza Mendyl (21e), auteur d’un mauvais geste.

Bousculés d’entrée par des Dijonnais désormais invaincus à domicile depuis huit matches, les Nordistes ont pourtant été dangereux à plusieurs reprises, notamment par Araujo (9e), Bakary Soumahoro (10e), Xeka (36e) et Jonathan Ikoné (39e).

Mais au retour des vestiaires, c’est bien l’attaque dijonnaise qui a surpris des Lillois encore froids: sur une longue touche, Mama Balde a parfaitement dévié de la poitrine pour Julio Tavares, qui a laissé rebondir dans la surface pour mieux ajuster Mike Maignan d’une demi-volée (47e).

Incapable de profiter de l’avantage de jouer à onze contre dix, souvent dominé dans l’engagement physique, Lille a perdu Boubakary Soumaré, exclu à son tour après avoir reçu un second avertissement (67e).

Le match, plus haché, a perdu de son intérêt, et Lille aurait pu sombrer à nouveau sur une occasion de Tavares (80e).

Au final c’est Alfred Gomis, le gardien sénégalais de Dijon, qui a préservé les trois points avec deux arrêts décisifs face à Jonathan Bamba (85e) et Victor Osimhen (86e), alors qu’une ultime frappe d’Araujo ne trouvait pas le cadre (90e+2).