L1: Lille et Jonathan David veulent enchaîner

L’attaquant canadien de Lille Jonathan David célèbre son but lors de la réception de Reims, le 22 septembre 2021
Par Nicolas BLASQUEZ / © 2021 AFP

Jonathan David sur sa lancée ? Revigorés contre Reims (2-1), Lille et son attaquant canadien doivent enchaîner à Strasbourg samedi (19h00) en Ligue 1, avant de se tourner vers la Ligue des champions mercredi à Salzbourg (Autriche).

Le champion de France en titre, seulement 14e de Ligue 1 avec 8 points en sept rencontres, a écarté au moins temporairement le spectre de la crise en venant à bout des Rémois à l’issue d’une prestation contrastée: solide en première période et compliqué en seconde.

Le Losc, qui ne pointe toutefois qu’à trois longueurs du sixième, Lyon, va tenter d’enchaîner un deuxième succès consécutif pour la première fois de la saison et ainsi lancer une dynamique positive avant une semaine capitale durant laquelle les Dogues iront défier le RB Salzbourg en C1 mercredi, puis recevront l’Olympique de Marseille dimanche avant la trêve internationale.

“Le fait de pouvoir gagner après une période pas facile, c’est toujours bien. Ça ne se voit pas tout le temps dans les résultats, mais on fait des bons matches”, fait valoir le milieu Xeka.

“L’étoile de champion n’est pas avec nous cette saison mais on est sur le bon chemin, il faut continuer et les résultats vont finir par arriver. Le match contre Strasbourg est très important car on a besoin d’enchaîner des victoires”, a souligné le Portugais, qui fera son retour après avoir purgé un match de suspension mercredi.

A la Meinau, Lille va encore s’appuyer sur Jonathan David, qui fait partie avec le milieu Benjamin André des joueurs nordistes les plus réguliers depuis le début de saison.

De Toronto à Lorient en 48h

Buteur lors des deux victoires lilloises en L1, face à Montpellier (2-1) et Reims (2-1), l’attaquant canadien de 21 ans est en forme et, au-delà de son apport offensif, il réalise avec son binôme Burak Yilmaz un travail défensif indispensable pour gêner la relance adverse.

Il y a un an, alors qu’il venait d’arriver dans le Nord en provenance de la Gantoise, son implication n’avait jamais été remise en question même s’il n’était pas en réussite et avait tardé à inscrire son premier but.

“Il est plus en forme plus tôt par rapport à la saison dernière. Mais il avait toujours été constant dans l’investissement même quand il ne marquait pas. Et depuis il est devenu un joueur important de l’équipe par son état d’esprit et son investissement”, a estimé son entraîneur Jocelyn Gourvennec.

Il y a deux semaines, le natif de Brooklyn (Etats-Unis) n’a pas hésité à rejoindre son équipe à Lorient malgré une nuit passée dans l’avion et le décalage horaire. De retour de sélection, il avait joué 15 minutes et fait une bonne rentrée, moins de 48 heures après avoir disputé une rencontre avec le Canada à Toronto.

“Il a joué le jeu, il a fait l’effort pour aider l’équipe. Il met des buts importants, c’est un joueur important, a loué Gourvennec. Si j’étais encore joueur, je serais très content d’avoir un partenaire comme ça dans mon vestiaire.”

David et toute l’équipe lilloise auront néanmoins fort à faire à la Meinau, où Strasbourg met une intensité folle dans ses matches.

“Il faudra avoir le mental et être solide pour résister ensemble, collectivement, a martelé le technicien lillois. Il faut confirmer le bon résultat, la bonne tenue de l’équipe contre Reims et rester exigeant pour être performant et pouvoir enchaîner.”