L1: Lille doit gagner, Ajorque de retour à Clermont

Les Lillois restent sur un match nul contre Marseille au stade Vélodrome, le 16 janvier 2022
/ © 2022 AFP

Lille veut concrétiser ses progrès dans le jeu par une victoire, face au mal classé Lorient, mercredi (19h00), l’un des trois matches en retard de la Ligue 1 avec Montpellier-Troyes et Clermont-Strasbourg, qui verra le retour du buteur alsacien Ludovic Ajorque dans son ex-club.

L’affiche: LilleLorient

Malgré des résultats insuffisants au vu de son statut de champion en titre, Lille (10e, 29 pts) garde le moral.

Le match nul arraché dimanche à Marseille (1-1), en ayant joué à 10 durant la dernière heure, a rassuré l’entraîneur Jocelyn Gourvennec, qui pense que son équipe “va remonter, avec ce qu’elle montre depuis plusieurs semaines.”

Les Nordistes peuvent recoller à la 7e place et se rapprocher à cinq unités du podium en cas de succès face aux Merlus.

Sauf que le Losc, qui n’a remporté qu’un seul de ses cinq derniers matches de championnat au stade Pierre-Mauroy (pour quatre nuls), a pris la mauvaise habitude de laisser filer trop de points à domicile cette saison.

L’occasion est tentante pour Lorient (18e, 17 pts) d’aller chercher un résultat qui l’aiderait dans sa quête du maintien.

Le joueur: Ludovic Ajorque

Le retour d’une vieille connaissance: le Strasbourgeois Ludovic Ajorque, suspendu dimanche lors de la victoire 2-0 à Metz, est attendu au stade Gabriel-Montpied de Clermont-Ferrand, où il s’est révélé au milieu professionnel entre 2016 et 2018.

Après deux saisons sous le maillot auvergnat, alors en L2, le buteur réunionnais a découvert l’élite en Alsace, sans s’arrêter de marquer.

Cette saison, il compte 10 réalisations, dans les temps pour battre son record de 16 buts, établi en 2020-21.

Avec lui, son équipe (7e, 32 pts) connaît un regain de forme qui lui permet de devenir ambitieuse ce printemps. Une victoire au pied du puy de Dôme lui permettrait de passer quatrième au classement.

Le chiffre: 5

Depuis son succès 2-1 à Reims le 24 octobre, Troyes (17e, 17 pts) n’a pris que cinq points sur 27 possibles, soit le deuxième pire bilan sur cette période, après Lorient (2 pts).

Cette crise de résultats a conduit le fonds émirati City Group, à la tête du club aubois, à se séparer durant les fêtes de Laurent Batlles, pour le remplacer par Bruno Irles.

Mais l’arrivée de l’ancien entraîneur de Quevilly-Rouen en L2 n’a pas enrayé la mauvaise spirale, Troyes s’étant incliné 1-0 contre Lyon dimanche. “Les joueurs sont à l’écoute, mais je ne vais pas tout changer en un claquement de doigts. Je n’ai pas trouvé un vestiaire désabusé, au contraire”, a assuré le technicien.

Il y a urgence pour l’Estac, qui aimerait se relancer à Montpellier (8e, 31 pts) avant une séquence cruciale en vue du maintien (Angers, Metz, Brest).