L1: Lille débloque enfin son compteur

L’attaquant turc de Lille Burak Yilmaz (g) face au défenseur brésilien de Montpellier Mattheus Thuler, le 29 août 2021 à Lille
/ © 2021 AFP

Fin de série pour les Dogues: après deux nuls et une défaite, Lille a enfin remporté sa première victoire de la saison en battant Montpellier (2-1) à domicile, dimanche lors de la 4e journée de Ligue 1.

Un résultat logique qui récompense la solidité du champion en titre, rarement mis en danger et efficace sur coups de pied arrêtés, situations d’où sont venus les buts, signés Yusuf Yazici (45e+1) et Jonathan David (56e).

Montpellier, un temps revenu à hauteur grâce à Gaëtan Laborde (45e+4), reste en milieu de classement (11e, 4 pts) mais se fait doubler par son adversaire (10e, 5 pts).

Très engagé (neuf cartons jaunes et un rouge), le match a mis longtemps à se décanter, la plupart des tentatives se faisant hors de la surface.

Xeka (13e) et Yazici (15e) côté lillois et Téji Savanier côté montpelliérain (20e) se sont essayés à des frappes de vingt mètres, sans cadrer.

Maladroit dans la dernière passe malgré des opportunités en contre-attaque, le Losc s’est procuré une immense occasion après une récupération dans les pieds de Mamadou Sakho. Seul face au but, Burak Yilmaz a buté sur le portier Dimitry Bertaud, puis David, à l’affût dans la surface, a tiré en tribune (32e).

C’est finalement sur coup de pied arrêté que les Nordistes ont fait la différence. Le lointain coup franc de Xeka, dévié par la tête de José Fonte, a été repris par Yazici d’une volée imparable (45e+1).

Quasiment jamais menacé jusque-là, Lille a pourtant craqué dans la foulée par manque d’engagement. Sur une touche côté gauche, Stephy Mavididi a profité de la passivité de Tiago Djalo et Laborde a repris son centre à bout portant (45e+4).

Montpellier craque

Ce but encaissé n’a pas changé la dynamique après la pause, Montpellier n’arrivant pas à créer de décalage… ni à correctement défendre dans la profondeur.

Après un avertissement sans frais en transition (55e), les Héraultais ont craqué sur un nouveau coup de pied arrêté.

Lancé dans l’espace par un coup franc de Yazici, David a raté son contrôle mais, plus puissant que Matheus Thuler, a écarté le Brésilien au duel pour conclure d’un plat du pied (56e).

En grande difficulté pour se mettre en position de tir, Montpellier s’est encore compliqué la tâche avec l’exclusion de Junior Sambia. Déjà averti, le défenseur montpelliérain a inexplicablement attrapé l’épaule d’Angel Gomes et pris un deuxième jaune (73e).

Sur le coup franc, Yilmaz, seul dans les six mètres, n’a pas cadré sa tentative du gauche (74e).

En supériorité numérique, le Losc s’est pourtant fait une dernière frayeur. Yilmaz a raté une nouvelle occasion en or (85e) et, dans la foulée, Mavididi a tiré à côté du ballon sur un centre au point de penalty (86e).

Un dernier raté de l’entrant Amadou Onana (90e+1) n’a pas empêché pas le Losc de célébrer une victoire méritée avec son public.