L1: les Girondins reprennent dans l’incertitude

L’entraîneur de Bordeaux, Jean-Louis Gasset, au centre d’entraînement du Haillan, le 30 avril 2021
/ © 2021 AFP

Les Girondins de Bordeaux, en passe de changer de propriétaire, ont repris mardi le chemin de l’entraînement au Haillan sans certitude sur l’identité de leur entraîneur ni sur le fait d’évoluer en L1, dans l’attente du passage devant le gendarme financier.

Tests PCR mardi, puis médicaux mercredi, avant un premier entraînement sur le terrain prévu jeudi. Voilà les rares certitudes qui ont filtré du début de préparation des Girondins plus que jamais dans l’expectative suite au désengagement acté en avril de leur actionnaire King Street et leur rachat à venir par l’homme d’affaires hispano-luxembourgeois Gerard Lopez.

Le club au scapulaire, qui a terminé la dernière campagne de L1 à la 12e place après une phase retour très compliquée, doit désormais passer au moins deux fois devant la DNCG, après avoir évité le redressement judiciaire la semaine dernière.

Le premier rendez-vous devant le gendarme financier du football français était prévu ce mardi. Cette audition concernait l’actuelle direction mais elle a été repoussée au vendredi 2 juillet à la demande du président et mandataire social Frédéric Longuépée.

Ce contretemps ne fait pas les affaires de M. Lopezancien patron du Losc actif ces derniers jours pour réunir des fonds et travailler à son projet sportif (le Portugais Admar Lopes sera son futur directeur technique)et qui est attendu dans un deuxième temps devant l’instance.

Son objectif sera de la convaincre de maintenir Bordeaux en L1 alors qu’une rétrogradation administrative à titre conservatoire a de fortes chances d’être prononcée du fait du bilan économique très déficitaire de la direction actuelle.

Lors de la reprise sportive mardi, vingt-quatre joueurs étaient présents. Manquaient cinq internationaux : le Sud-Coréen Hwang Ui-Jo, l’Algérien Mehdi Zerkane, le Mozambicain Edson Mexer, le Togolais Loïc Bessilé et le Suisse Loris Benito, qualifié en quart de finale de l’Euro avec la Nati après la victoire lundi contre la France.

L’Espagnol Ruben Pardo, qui a disputé des play-offs avec Leganes (D2), où il était prêté la saison dernière, faisait également défaut.

Le groupe bordelais se retrouvera pour la première fois sur le terrain jeudi à huis clos sous la férule de Jean-Louis Gasset, sous contrat jusqu’en juin 2022, mais qui n’a toujours pas rencontré le futur propriétaire Gerard Lopez.

Un stage à la Baule (24 au 31 juillet) est prévu au programme des Girondins qui disputeront cinq matches de préparation contre Bergerac (10 juillet), Niort (16 juillet), Nantes ou Caen (18 juillet), Lorient (24 juillet) et contre un adversaire à déterminer (31 juillet).