L1: Lens surpris par Brest à Bollaert

Le milieu de terrain brestois Franck Honorat ouvre le score face à Lens, lors de la 27e journée de Ligue 1, le 5 mars 2022 au Stade Bollaert-Delélis
/ © 2022 AFP

Lens, en manque cruel d’efficacité, s’est fait punir (1-0) par une équipe de Brest solide et réaliste et a perdu des points précieux dans la lutte pour les places européennes, samedi lors de la 27e journée de Ligue 1.

Les Bretons, qui ont plié sans rompre notamment grâce à plusieurs interventions décisives de leur gardien Marco Bizot, l’ont emporté grâce à un joli but de Franck Honorat (59e).

Les Sang et Or, qui ont dominé la rencontre et bénéficié de plusieurs occasions franches, pourront regretter une maladresse qu’ils ont payée cash.

Après son neuvième revers de la saison, le RCL reste scotché au 7e rang avec 40 points alors qu’il aurait pu rejoindre provisoirement le quatrième, Rennes (43).

Les Ty’Zefs, eux, ont consolidé leur 12e place et quasiment assuré leur maintien puisqu’ils totalisent désormais 35 unités au compteur, soit 13 de plus que le barragiste, Metz.

D’entrée, les Lensois ont pris le contrôle du match et ont mis une grosse pression sur les Brestois, qui sont toutefois restés sereins.

La première occasion a logiquement été en faveur de Lens, sur une jolie inspiration de Gaël Kakuta: le milieu a d’abord contrôlé le ballon en extension et décoché une volée de 35 mètres qui est venue mourir au pied du poteau droit de Bizot, qui semblait battu (9e).

Le portier néerlandais du SB29 a ensuite réalisé un double arrêt sur un tir d’Arnaud Kalimuendo puis une reprise de Jonathan Clauss qui avait bien suivi (20e). Jute avant la mi-temps, il a bloqué une nouvelle tentative de Kakuta (42e).

Au retour des vestiaires, Bizot s’est encore distingué en repoussant un coup franc de Clauss (51e) et surtout en réalisant un superbe arrêt réflexe sur une déviation à bout portant de Florian Sotoca (56e).

Peu après, le Stade brestois n’a pas laissé passer sa chance: servi côté droit, Honorat a éliminé deux Lensois et a conclu son rush d’une balle piquée qui a battu Jean-Louis Leca, jusqu’ici peu sollicité (0-1, 59e).

Les Artésiens se sont ensuite rués à l’attaque pour essayer d’égaliser mais ils ont encore péché dans le dernier geste, à l’image d’Ignatius Ganago (79e).